Le Parc industriel intégré de Diamniadio va marquer ’’la souveraineté industrielle’’ du Sénégal (diplomate)
APS
SENEGAL-CHINE-INDUSTRIE

Le Parc industriel intégré de Diamniadio va marquer ’’la souveraineté industrielle’’ du Sénégal (diplomate)

Diamniadio, 6 juil (APS) - L’ambassadeur de Chine à Dakar, Xiao Han, a affirmé mardi, que la deuxième phase du Parc industriel intégré de Diamniadio va marquer ’’la souveraineté industrielle’’ du Sénégal et apporter ’’une contribution importante’’ aux plans économique et social.
 
’’La plateforme va aider à fabriquer au Sénégal. Elle contribuera à perfectionner la sécurité économique, à alléger l’importation de produits, à accélérer la transformation industrielle, à consolider sa position de pôle de manufacture régionale’’, a soutenu le diplomate.
 
Le diplomate s’exprimait lors du lancement de la deuxième phase du Parc industriel intégré de Diamniadio (P2id) en présence du président sénégalais Macky Sall.
 
Cette deuxième phase est prévue sur une superficie de 40 hectares, pour un investissement de 60 milliards de francs CFA sur financement d’Eximb Bank Chine. 
 
Les infrastructures seront réalisées par les entreprises chinoises Consortium Sichuan Road, Bridge Group Co. Ltd et CGCOC Group Co. Ltd Suarl. 
 
L’ambassadeur de Chine a assuré que grâce à la plateforme de Diamniadio, le ’’made in Sénégal’’ deviendra un ’’atout’’, une ’’fierté’’ du pays et va aider à investir au Sénégal.
 
Pour lui, en tant que partenaire, pays ami, la Chine accompagne toujours le Sénégal à lutter contre la pandémie de Covid-19 et à redresser l’économie.
 
’’Face au Covid-19, le gouvernement chinois, les entreprises chinoises se tiennent toujours aux principes de non réduction, non suspension des travaux et de non retrait des capitales’’, a rappelé Xiao Han.
 
Il a relevé qu’en 2020, le volet du commerce entre les deux pays a augmenté de 15%, atteignant un record de2, 9 milliards de dollars.
 
L’ambassadeur de Chine a cité parmi les nombreux projets réalisés par la Chine au Sénégal, le projet d’adduction de l’eau potable en milieu rural qui a permis la construction de 234 forages, 167 châteaux d’eau, 1.200 km de réseaux d’approvisionnement.
 
Xiao Han a indiqué que les experts et les techniciens chinois et sénégalais ont ’’réussi’’ à réaliser presque 200 systèmes d’alimentation en eau potable sur tout le territoire.
 
BHC/OID/ASB