Le DG de l’APROSI veut une zone industrielle dans chaque commune
APS
SRNRGAL-INDUSTRIE

Le DG de l’APROSI veut une zone industrielle dans chaque commune

Nioro, 19 jan (APS) - Momath Ba, directeur général de l’Agence d’aménagement et de promotion des parcs industriels (AROSI) a fait part, samedi, de son objectif de doter chaque commune d’une zone industrielle.

’’Une commune une zone industrielle, c’est cela notre objectif’’, a déclaré M. Ba, répondant à une question sur les activités de l’APROSI, à l’issue d’une rencontre sportive mise à profit également par les organisateurs pour une activité de nettoiement de la ville de Nioro.
 
Pour lui, ’’l’objectif est d’avoir dans chaque commune une zone dédiée à l’activité industrielle et où il y’aura les routes, la connectivité, l’électricité en un mot toutes les facilités pour que les entreprises ne soient pas dispersées et ne soient pas gênées par des problèmes d’impacts environnementaux’’.
 
Il a signalé qu’à son arrivée en 2015 à la tête de l’APROSI, ’’il n’y avait quasiment pas de site fonctionnel avec la Sodida qui était terminée mais envahie par les populations’’. Et les sites régionaux ne fonctionnaient pas, selon lui.
 
Depuis lors, souligne t-il, l’APROSI s’est attelée à ’’réhabiliter complétement le domaine industriel de Diamniadio qui aujourd’hui regroupe une centaine d’entreprises employant 5 000 personnes et à terme l’objectif est d’en intéresser 20000’’.
 
Diamniadio ’’est la plus grande zone industrielle du Sénégal qui sera bientôt inaugurée par le président Macky Sall’’, indique t-il, soulignant que ’’le parc industriel de Diamiadio est un projet couvrant un espace de 25 milliards qui va booster l’économie du Sénégal.
 
L’APROSI s’est également déployée dans les régions et a signé avec le président de la Chambre de commerce de Kaolack pour la reprise de DOMITRXKA dans un cadre industrie, selon Momath Ba.
 
Il a fait état de son ambition de valoriser les domaines industriels de Saint-Louis et de la Casamance, relevant que pour la ville de Touba, les études pour deux parcs industriels sont déjà terminés.
 
Kédougou verra son ensemble cluster renforcé, a t-il indiqué, soulignant que d’autres localités comme Ndangalma ont manifesté le désir d’ériger dans le cadre de l’intercommunalité une zone industrielle dans leur territoire.
 
Le DG de l’APROSI note aussi qu’à Gandiaye, des unités industrielles ont commencé à éclore alors qu’à Taiba Niasséne des problèmes environnementaux retardent un peu les choses avec le projet d’installation d’une usine de transformation de l’arachide.

Il a promis qu’un site dédié sera trouvé pour cette usine afin d’éviter les nuisances pour les populations.

AMD/OID