Diogo : la production de l’ilménite a connu une hausse de 400% (directeur GCO)
APS
SENEGAL-MINES

Diogo : la production de l’ilménite a connu une hausse de 400% (directeur GCO)

Dakar, 10 mai (APS) – La production d’ilménite du site de Diogo (Thiès) a connu une hausse de 400% par rapport à 2014, année du démarrage de son exploitation, a indiqué l’administrateur-directeur général (ADG) de la société Grande Côte Opérations (GCO), Daniel Marini.

"Depuis 2014, on a engrangé des succès sur l’ilménite avec une hausse de 400% de la production", a soutenu Daniel Martini dans un entretien avec Financial Afrik, un site spécialisé dans les informations financières.
 
"Nous avons démarré l’exploitation de l’ilménite et du zircon mi-2014. C’est un investissement massif de près de 800 millions de dollars et c’est le deuxième investissement en termes de montant en Afrique de l’ouest", a-t-il expliqué. 

Outre le zircon et l’ilménite, a-t-il ajouté, la GCO est acutellement en train de valoriser "deux autres minéraux que sont le leucoxène et le rutile". "Ce sont de petites quantités utilisées pour faire des baguettes de soudure et de la métallurgie", a-t-il précisé.

Daniel Marini a fait noter que "pour le zircon, il y en a de trois types et là aussi on a connu un succès presque total".

"On est à plus de 85 % de la production nominale et on a encore quelque 10 à 15 % à gagner. Sur le leucoxène et le rutile, rien à signaler, on a atteint les objectifs fixés. On en est à 10 000 tonnes annuellement pour chacun des produits", a-t-il fait valoir.

"Il s’agit non seulement d’une usine flottante avec une réhabilitation et une revitalisation au fur et à mesure qu’on avance dans le projet, mais aussi des usines métallurgiques de valorisation par des procédés uniquement physiques et traditionnels", a encore informé M. Marini. 

Selon lui, son entreprise a déjà réhabilité 136 hectares avec du reboisement direct. "En 2017, a-t-il indiqué, il est prévu un reboisement de l’ordre de 250 hectares".

Il a souligné que sa société n’utilise "aucun intrant chimique et tout est fait avec des +process+ physiques".
 
"Outre la mine et les usines de valorisation, il y a le train. Nous disposons de notre propre train et une voie ferrée réhabilitée par GCO à plus de 50 millions de dollars qui va de Diogo à Dakar en passant par Meckhé. GCO dispose de deux locomotives et de 52 wagons’’, a dit l’ADG. 

Daniel Marini ajoute : "Nous réalisons deux aller et retours Diogo/Dakar par jour. Nous avons aussi réhabilité la gare historique de Meckhé", grâce à un partenariat entre l’australienne MDL et le groupe minier et métallurgique français Eramet.

A l’en croire "Quelque 2500 personnes ont travaillé sur le site dès le début de l’opération en juillet 2014 en période de construction et actuellement GCO fournit du travail à 1500 personnes à temps plein".

"Le développement de la région de Diogo sur tous les points est spectaculaire. L’implication sociétale de GCO est majeure et permet à la fois d’améliorer la santé, l’éducation, mais aussi la sécurité (création d’une Gendarmerie) et l’accès à la culture dans des secteurs plus reculés (expositions d’art)", a souligné M. Marini.
 
Il explique que "GCO est contrôlée à 10 % par l’Etat du Sénégal et à 90 % par une holding qui s’appelle TiZir. Et c’est TiZir qui elle-même est contrôlée à 50% par l’Australien Mineral Deposits Limited (MDL) et à 50 % par le Groupe français minier et métallurgique Eramet .

Le Coût de "l’investissement est de l’ordre de 650 millions de dollars sur fonds propres. Si on comptabilise les dépenses liées aux opérations de démarrage, on atteint les 800 millions de dollars", a-t-il conclu.

PON/ASB