Un accord signé pour le développement d’un réseau de gazoducs au Sénégal (communiqué)
APS
SENEGAL-HYDROCARBURES

Un accord signé pour le développement d’un réseau de gazoducs au Sénégal (communiqué)

Dakar, 1er avr (APS) - Le Fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS) déclare dans un communiqué avoir signé jeudi avec des partenaires un accord en vue du développement du réseau de gazoducs devant assurer le transport du gaz au Sénégal.
 
L’accord a été signé avec West African Energy (WAE) et Africa Finance Corporation (AFC), qui ont rejoint le FONSIS et le Réseau gazier du Sénégal (RGS) dans la phase de développement de l’infrastructure nationale de transport de gaz par pipeline au Sénégal, selon la même source.
 
Le RGS, une société dont le capital est réparti entre la Société des pétroles du Sénégal, la Société nationale d’électricité du Sénégal et le FONSIS, a été créé en novembre 2019 pour développer et gérer le réseau de gazoducs du Sénégal, explique le communiqué. 
 
L’accord signé par WAE, AFC et le FONSIS ‘’couvre les activités de développement qui vont des études techniques et financières au bouclage financier’’, ajoute le texte, lequel affirme que ‘’cette collaboration permettra d’identifier les partenaires maîtres d’œuvre et les consultants nécessaires’’, pour la construction du réseau de gazoducs.
 
Le président-directeur général d’AFC, Samaila Zubairu, dit dans le communiqué que ‘’ce genre de projet permet d’accélérer la transition énergétique et de créer des emplois pour la jeunesse’’.

‘’AFC est prêt à accompagner davantage le RGS, avec un apport de 245 millions de dollars US, et à collaborer avec le FONSIS sur d’autres projets de digitalisation d’infrastructures’’, a-t-il ajouté.
 
Le directeur général de WAE, Samuel Sarr, s’est réjoui de la ‘’concrétisation’’ du partenariat.
 
AFC a déjà construit des pipelines, et ‘’son expertise permettra d’aller vite et bien, afin de délivrer, dans les délais indiqués, le réseau de gazoducs’’, a assuré M. Sarr.
 
‘’Cela permettra de diversifier davantage les sources énergétiques et de bénéficier d’une énergie plus propre et plus économique, pour renforcer la compétitivité des entreprises’’, a-t-il souligné.
 
Le directeur général du FONSIS estime que l’‘’accord de développement’’ conclu par les trois parties est ‘’une étape majeure dans la mise en œuvre de l’écosystème gazier du Sénégal et une illustration de la coopération que peut développer un Etat à travers son fonds souverain, avec des partenaires privés nationaux et africains’’.

BHC/ESF/ASG