Saint-Louis : des journalistes initiés au traitement de données de l’exploitation pétrolière
APS
SENEGAL-HYDROCARBURES

Saint-Louis : des journalistes initiés au traitement de données de l’exploitation pétrolière

Saint-Louis, 26 mars (APS) - Un atelier régional dédié à la problématique du pétrole et du gaz s’est ouvert lundi à Dakar, dans le but d’outiller davantage les professionnels des médias en matière de traitement et d’exploitation des données liées aux nouvelles sources d’énergie de la Mauritanie et du Sénégal.

Sous l’égide de British Petroleum (BP), à travers sa filiale Kosmos Energie, l’atelier devrait permettre aux participants de trouver des informations liées à l’exploitation du projet "Grand Tortue/Ahmeyim", mis à jour en janvier 2016 et considéré comme "le plus important gisement" en Afrique de l’Ouest, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3". 
 
Ce gisement de gaz naturel découvert au large des eaux sénégalaises, permettra de fournir la Mauritanie et le Sénégal en gaz domestique, mais aussi d’en exporter sur les marchés internationaux à partir de 2021.
 
Il est attendu de l’exploitation du projet "Grand Tortue/Ahmeyim" d’importants revenus pour la Mauritanie et le Sénégal, qui permettraient de transformer les deux pays en acteurs mondiaux du gaz naturel liquéfié (GNL), apportant ainsi prospérité et développement aux niveaux local et international, note un document remis aux journalistes.
 
BP, à travers son partenaire stratégique, Kosmos Energie, a mis en place des programmes de développement social au Sénégal et en Mauritanie, plus précisément dans les communautés de Ndiago et Saint-Louis, signale la même source.
 
Selon Jérôme Moussalli, directeur général BP Sénégal, une collaboration entre la presse et le projet "Grand Tortue/Ahmeyim" est nécessaire, afin mettre en exergue la transparence dans l’exploitation des ressources gazières.
 
BD/BK