Pétrole : le gouvernement préoccupé par la gestion durable et la transparence (DG PETROSEN)
APS
SENEGAL-HYDROCARBURES

Pétrole : le gouvernement préoccupé par la gestion durable et la transparence (DG PETROSEN)

Dakar, 23 nov (APS) - La préoccupation majeure du gouvernement est la gestion durable et transparente des ressources pétrolières, a assuré Mamadou Faye, le Directeur général de PETROSEN (Société des pétroles du Sénégal).
 
S’exprimant, mercredi, à l’ouverture du premier sommet international sur le bassin sédimentaire MSGBC (Mauritanie, Sénégal, Gambie, Bissau et Conakry, M. Faye a affirmé que le gouvernement veut que les ressources pétrolières ’’puissent bénéficier plus aux populations’’.
 
Plusieurs découvertes de gaz et de pétrole ont été faites ces dernières sur le bassin sédimentaire MSGBC notamment en Mauritanie et au Sénégal.
 
Kosmos a terminé début 2016 sa première phase d’exploration au large de la Mauritanie et du Sénégal, une campagne qui s’est soldée par des découvertes de pétrole et de gaz dans les champs de Tortue, Marsouin et Teranga.
 
Le champ gazier Grand Tortue/Ahmeyim, découvert en janvier dernier, est considéré comme le plus important gisement en Afrique de l’Ouest avec des réserves estimées à 450 milliards de m3. Il est à cheval sur la frontière sénégalo-mauritanienne.
 
Les autorités sénégalais travaillent avec Kosmos energy, Cairn, entre autres, pour l’exploitation du pétrole et du gaz les années à venir.
 
’’Quand on regarde aujourd’hui l’architecture du bassin sédimentaire, (…) nous avons plus de 30 ans de réserve d’exploration", a fait savoir le directeur général de PETROSEN.
 
Il a indiqué que cette société nationale est en train de travailler sur un plan stratégique qui va refléter la mission assignée par l’Etat, relevant que le gouvernement met l’accent sur la transparence dans la gestion des conventions pétrolières.
 
’’Nous voulons normaliser et réglementer l’ensemble des opérations pétrolières exécutées dans le bassin sénégalais (…). Le gouvernement veut plus d’engagements de travaux par rapport aux engagements financiers", a expliqué Mamadou Faye.
 
Il est revenu sur les grands points du nouveau Code pétrolier en cours de rédaction ’’très avancé’’.
 
"Les contrats pétroliers que nous avons aujourd’hui ne couvrent que l’exploration. Ils ne couvrent pas le raffinage et la distribution", a souligné le Directeur général de PETROSEN.

BHC/OID/PON