PUDC : la phase III va permettre de répondre positivement aux doléances liées à l’accès à l’électricité (président Sall)
APS
SENEGAL-ENERGIE

PUDC : la phase III va permettre de répondre positivement aux doléances liées à l’accès à l’électricité (président Sall)

Sédhiou, 20 oct (APS) - La phase III du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) va permettre de répondre positivement aux doléances des populations de certaines localités de la région de Sédhiou qui vont être électrifiées, a declaré le président de la République, Macky Sall.


‘’Demain (dimache), je lancerais à Bignona la phase III du PUDC. Elle va concerner la région naturelle de la Casamance et permettra de donner une réponse positive aux doléances des populations en ce qui concerne l’électrification des villages’’, a-t-il dit.

Le chef de l’Etat s’exprimait lors du lancement des travaux de la Boucle du Boudier, du pont de Marsassoum et de PROMOVILLES dans les communes de Sédhiou et de Marsassoum.

Le président Sall a soutenu que la phase III du PUDC va permettre aussi de satisfaire les doléances concernant les pistes de désenclavement, l’hydraulique et l’allègement des travaux pour les femmes.

Il a indiqué que l’ensemble des projets et programmes de ‘’haute facture’’ en cours de réalisation dans le Pakao permettront d’assurer une bonne circulation des personnes et des biens, de stimuler la création d’emplois, d’intensifier le désenclavement de la région afin d’améliorer le cadre de vie des populations’’.

‘’La réalisation en si peu de temps des travaux de cette envergure dans la région marque l’intérêt que j’attache à cette localité’’, a poursuivi le président Sall.

Il a remercié les partenaires qui ont permis la réalisation de ces chantiers. Il a cité entre autres, la Banque ouest africaine de développement (BOAD), la Société générale de banque , la Banque islamique de développement (BID) et la coopération française.

Concernant le pont sur le fleuve Casamance à sédhiou, le président Sall a demandé aux populations de ‘’patienter pour une meilleure étude du linéaire’’.

‘’Nous allons étudier le meilleur linéaire parce que le linéaire initialement envisagé et devant passer par la localité de Sandinièrie avec un pont de plus de deux kilomètres va coûter cher. Nous sommes en train d’étudier d’autres solutions par Témento (800 mètres), ou bien au niveau du passage du bac ‘’, a précisé le Chef de l’Etat.





BHC/MTN/MD