Lancement du projet ‘’promotion d’une cuisson respectueuse du climat’’
APS
SENEGAL-ENERGIE

Lancement du projet ‘’promotion d’une cuisson respectueuse du climat’’

Dakar, 24 nov (APS) - Le projet ‘’Promotion of climate-friendly cooking’’ (promotion d’une cuisson respectueuse du climat), qui vise à accélérer la croissance dans les zones rurales, a été lancé ce mardi à Dakar.
 
Dans le cadre de l’appui au développement du sous-secteur des combustibles domestiques au Sénégal, la coopération allemande GIZ à travers son programme Energising development (Endev) GmbH, avec l’accord du Sénégal et du Kenya, avait soumis au Fonds vert pour le climat une proposition de projet EnDev/FC (Promotion of climate-friendly cooking) validé par les instances du Fonds vert, indique un document de presse.
 
La même source souligne que ’’la mise en œuvre du projet a pour objectif d’accélérer la croissance du secteur dans les foyers améliorés (FA), des dispositifs plus économes en énergie, principalement dans les zones rurales reculées avec une transformation irréversible du marché entrainant ainsi la réduction des émission des Gaz à effet de serre et l’atténuation du changement climatique’’.
 
Le projet a été cofinancé par le ministère allemand de la coopération économique et du développement, le Fonds vert pour le climat (FVC) et le Sénégal.
 
’’Le projet permettra d’augmenter le taux de croissance des ventes annuelles des foyers améliorés de 1,5% à 24% durant la phase de mise en œuvre et de 11% à la fin’’, a indiqué le Secrétaire général du ministère de l’environnement et du développement durable, Amadou Lamine Guissé.
 
’’D’un coût global de 57,17 millions d’euros, dont 24,9 millions pour le Sénégal, ce programme vise à contribuer à l’atteinte de l’objectif national d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030’’, a-t-il expliqué. 
 
Pour atteindre cet objectif, il a fait état de la production et la commercialisation de 7,2 millions de foyers améliorés, c’est à dire des dispositifs plus économes en énergie, sur un total de près de 15 millions de foyers prévus dans la contribution déterminée au niveau national (CDN) conditionnelle. 
 
Sur le plan économique, a-t-il poursuivi, le programme permettra une meilleure organisation de la filière de production de foyers améliorés.
 
’’Ce qui favorisera ainsi l’accès au financement des artisans et l’amélioration des revenus des ménages en zone urbaine, tout en réduisant la pression sur nos écosystèmes forestiers’’, a fait savoir le SG du ministère de l’environnement. 
 
Il a rappelé que le Sénégal s’est fixé, dans sa contribution au niveau national communément appelée CDN, une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 7% en 2030, par rapport aux émissions projetées sur la base d’un financement domestique maitrisé.
 
 
 
 
 

AMN/OID/MD