L’exploitation du gaz découvert à la frontière sénégalo-mauritanienne sera
APS
SENEGAL-MAURITANIE-HYDROCARBURES

L’exploitation du gaz découvert à la frontière sénégalo-mauritanienne sera "un succès" (ministre)

Dakar, 4 déc (APS) - L’exploitation du méga-gisement gazier sénégalo-mauritanien Grand-Tortue sera un "cas de succès", a estimé, lundi à Dakar, le ministre Sénégalais du Pétrole et des Energies, Mansour Elimane Kane.

 
"Le gisement découvert à la frontière avec la Mauritanie sera un cas de succès. Parce le président de la République nous a instruit de discuter avec les autorités mauritaniennes pour trouver des éléments de consensus", a-t-il dit.
 
M. Kane s’exprimait lors de la Revue annuelle conjointe (RAC) 2017.
 
Pour Mansour Elimane Kane, "il s’agit d’un gisement très important aussi bien pour le Sénégal que pour la Mauritanie".
 
"Même si le partage se fait à égalité 50/50, le Sénégal et la Mauritanie vont accéder à l’électrification universelle en 2025", a relevé le ministre du Pétrole et des énergies.
 
Qui a poursuivi, en faisant remarquer que "les deux pays ont élaboré un accord gouvernemental pour voir comment travailler ensemble avec les pétroliers dans une coopération de gagnant-gagnant".
 
Mansour Elimane Kane a en outre souligné que l’accord a tardé parce qu’"il fallait recueillir l’approbation de la Banque mondiale et écarter tous les risques".
 
Par rapport aux découvertes de pétrole par CAIRN Energy dans le puits de Sangomar, le ministre a rapporté que "les évaluations tournent entre 75 à 100.000 barils/jours".
 
Depuis 2014, plusieurs gisements de pétrole et de gaz ont été découverts au Sénégal. La société américaine Kosmos qui a découvert le méga-gisement de Grand‑Tortue s’est alliée avec la britannique BP pour son exploitation prévue en 2021.
 
BHC/PON