L’ANER lance sa campagne de sensibilisation sur les énergies renouvelables à Kaolack
APS
SENEGAL-SOCIETE

L’ANER lance sa campagne de sensibilisation sur les énergies renouvelables à Kaolack

Kaolack, 8 juil (APS) - Le gouverneur de Kaolack (centre), Alioune Badara Mbengue, a procédé jeudi au lancement officiel de la campagne de sensibilisation régionale sur les énergies renouvelables, a constaté l’APS.

Cette campagne est initiée par l’agence nationale pour les énergies renouvelables (ANER), dont la mission principale consiste à "promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables par les Sénégalais". 
 
"L’objectif de cette campagne est donc de faire connaître les énergies renouvelables à toute la population de la région de Kaolack", a expliqué le directeur général de l’ANER Djiby Ndiaye.
 
Il s’entretenait avec des journalistes au terme de la cérémonie de lancement de cette campagne, en présence d’élus locaux, de l’ambassadrice du royaume des Pays-Bas au Sénégal, Yoan Wigman, et du directeur de cabinet du ministre du Pétrole et des Energies, Issa Dione.
 
"L’ANER est dans le développement et dans la promotion des énergies renouvelables dans le monde rural et dans les zones urbaines. La tendance aujourd’hui, ce sont les énergies renouvelables qui ont beaucoup d’avantages. Nous voulons augmenter considérablement le taux d’électrification au Sénégal", a dit Djiby Ndiaye.
 
Il a rappelé que sa structure a démarré cette campagne de sensibilisation sur les énergies renouvelables il y a de cela cinq mois à Dakar, Saint-Louis, Ziguinchor, Fatick et à Kaolack enfin.
 
"L’ANER est beaucoup intervenue dans le monde rural avec l’installation de kits solaires au niveau des bâtiments publics et communautaires et de l’agriculture en accompagnant des maraîchers dans certaines zones, au niveau de la conservation du lait et au niveau de la transformation des produits halieutiques", a fait valoir M. Ndiaye.
 
Selon lui, la stratégie gouvernementale pour la promotion des énergies renouvelables concerne l’ensemble du territoire national. 
 
"Aujourd’hui, le Sénégal est l’un des pays qui sont le plus en avance en énergie solaire en Afrique", a souligné le directeur de cabinet du ministre du Pétrole et des Energies.
 
Avec cette campagne de sensibilisation, il s’agit de discuter avec les populations et avec les acteurs de la région de Kaolack pour leur montrer les avantages qu’ils peuvent tirer des énergies solaires, a-t-il ajouté.
 
"Nous sommes satisfaits d’abriter cette campagne de sensibilisation sur les énergies renouvelables. Ces produits (énergies rurales) vont permettre à la population de Kaolack de mieux exploiter l’agriculture. Ils vont compléter le dispositif déjà mis en place en matière de groupe électrogène, entre autres", a réagi le gouverneur de Kaolack.

Alioune Badara Mbengue a par la même occasion procédé au lancement du programme ORIO financé à hauteur de 3 milliards de francs CFA par le royaume des Pays-Bas. 
 
"Ce programme consiste à électrifier 121 structures sanitaires des régions de Kaolack, Fatick, Kaffrine et Diourbel avec des installations électriques tirées du soleil (panneaux solaires)", a précisé l’ambassadrice des Pays-Bas au Sénégal, Yoan Wigman.
 
"Ces équipements solaires vont améliorer ces structures de santé", a souligné Mme Wigman.


MNF/BK/ASG