L’AEME veut promouvoir l’utilisation rationnelle de l’énergie (DG)
APS
SENEGAL-ENERGIE-STRATEGIE

L’AEME veut promouvoir l’utilisation rationnelle de l’énergie (DG)

Mbour, 17 août (APS) – L’Agence pour l’économie et la maîtrise de l’énergie (AEME) entend promouvoir l’utilisation rationnelle de tous les types d’énergie au Sénégal, dans tous les secteurs d’activités, a souligné, jeudi, son directeur général, Birame Faye.

Les responsables de l’AEME ont, pour ce faire, initié un certain nombre de programmes conformément à leur mission et suite à un audit qui a révélé des "anomalies techniques et administratives", a promis M. Faye.

​Le DG de l’AEME et ses plus proches collaborateurs étaient dans la capitale de la Petite Côte pour rendre visite à des chefs religieux, coutumiers et autres leaders d’opinion, dans le cadre d’une campagne institutionnelle.

L’objectif est donner une assistance technique aux différents services du département de Mbour, afin qu’ils puissent connaître et appliquer les conseils relatifs à la maîtrise de l’énergie et d’être des relais auprès des usagers de l’énergie, en général et de l’électricité en particulier.

"Nous avons deux objectifs qui nous sont fixés par l’Etat du Sénégal, à savoir travailler à réduire les factures de façon globale, parce que le président Macky Sall a placé son mandat sous le sceau de la rupture et de la rationalisation des dépenses publiques", a expliqué M. Faye, estimant que "beaucoup d’efforts ont été consentis".

Dans le cadre de cette vision du chef de l’Etat, l’AEME travaille à réduire les factures de façon globale et la facture publique de l’électricité de l’Etat du Sénégal à hauteur de 10 à 15%, a indiqué son directeur, relevant que cette facture est estimée à 30 milliards de francs CFA.

"Le programme que nous avons mis en œuvre notamment dans le cadre de la correction des anomalies administratives nous a permis de faire des économies, sur trois mois seulement, à hauteur de 450 millions de francs CFA, avec un investissement de moins de 200 millions de francs CFA", a signalé le DG de l’AEME.

A terme, c’est 1,5 milliards de francs CFA qui sont économisés par an dans le cadre de la diminution de la facture de l’Etat et dans le cadre de la correction seulement des anomalies administratives, a-t-il souligné.

La deuxième étape de ce programme concerne la correction des anomalies techniques avec le remplacement, au niveau des ménages, de plus quatre millions de lampes incandescentes par des lampes à économies d’énergie.

"Avec la coopération allemande, nous avons réussi à doter l’AEME d’une stratégie nationale de maîtrise de l’énergie au Sénégal à l’horizon 2030, arrimée au Plan Sénégal émergent (PSE)", a soutenu Birame Faye qui annonce la tenue d’un Conseil départemental de développement (CDD) prévu ce vendredi pour l’appropriation de ce document stratégique.

Ce CDD, qui sera présidé par le préfet du département de Mbour, sera aussi une occasion pour discuter, entre autres, du manuel de procédures, a-t-il précisé lors d’un point de presse.

L’AEME a initié une mission similaire dans les différents départements de Dakar et de Thiès.

ADE/OID/ASB