Ressources gazières : l’option d’une ’’exploitation intelligente’’ réaffirmée à Dakar
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Ressources gazières : l’option d’une ’’exploitation intelligente’’ réaffirmée à Dakar

Dakar, 29 oct (APS) – Le ministre sénégalais du Pétrole et des Energies, Mouhamadou Makhtar Cissé, a réaffirmé mardi à Dakar, l’importance de parvenir à une exploitation apaisée et intelligente du gisement gazier Grand Tortue Ahmeyim (GTA), afin que ses retombées puissent bénéficier aux générations actuelles et futures.

‘’Ce qui est visé, l’enjeu fondamental, c’est une exploitation apaisée et intelligente qui respecte toutes les normes notamment environnementales pour une utilisation optimale au profit de notre économie et de nos populations actuelles et futures’’, a-t-il déclaré.

Il intervenait lors d’une table-ronde consacrée aux défis et opportunités du GTA. La manifestation était à l’initiative de l’ONG 3D, en collaboration avec l’Observatoire de suivi des indicateurs de développement économique en Afrique (OSIDEA).

‘’Il y a dans cette exploitation un enjeu géopolitique très important à cerner, maitriser et traduire dans nos actes car nous partageons la ressource en exploitation avec la Mauritanie, et c’est extrêmement important de vous pencher sur cet aspect qui peut être déterminant pour la suite’’, a expliqué le ministre du Pétrole et des Énergies.

Selon lui, l’exploitation commune d’une ressource peut aider à apaiser les relations entre Etats car étant un moyen d’éviter d’avoir des différends.

Mouhamadou Makhtar Cissé a également évoqué un défi géoéconomique en lien avec des partenariats à développer avec des multinationales de tailles supérieures à celles de nos Etats en termes de richesse.

Nous devons nous doter des capacités de pouvoir les challenger. Si nous ne comprenons pas cet enjeu également, nous passerons à coté, a-t-il laissé entendre.
Il a indiqué que le contexte des découvertes gazières et pétrolières augure des défis énormes et de très bonnes opportunités.

‘’La vision du Sénégal est de faire en sorte que toutes les couches de la société puissent bénéficier des fruits de l’exploitation à travers notamment le contenu local, entre autres mesures. Mais également, utiliser tout le potentiel du secteur comme source d’emploi’’, a-t-il souligné.

Il a ainsi appelé les gouvernants, la société civile, les experts sénégalais et ceux de la diaspora à mettre à contribution leur intelligence afin d’assurer une bonne gouvernance du secteur et réussir le défi majeur de la paix et du développement.

MK/AKS