APS
SENEGAL-ENERGIE

"Les intellectuels doivent se pencher sur la problématique des hydrocarbures pour éviter de mauvaises surprises’’ (universitaire)

Saint-Louis, 7 juin (APS) - Le directeur de l’Unité de formation et de recherche (UFR) Sciences juridiques et politiques de l’université Gaston Berger de Saint-Louis, Pape Samba Ndiaye, a invité lundi l’élite intellectuelle du Sénégal à se pencher sur les perspectives qu’offre l’exploitation du pétrole et du gaz découverts dans le pays, afin de prévenir "de mauvaises surprises".
 
M. Ndiaye intervenait à l’ouverture d’un colloque international sur les hydrocarbures, que l’UFR Sciences juridiques et politiques de l’université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis organise de lundi à jeudi, avec la participation de plusieurs experts nationaux et étrangers du secteur.
 
"Les hydrocarbures posent des questions fondamentales et notre objectif est de faire des propositions d’aide à la décision aux autorités", a-t-il expliqué.

Il invite les intellectuels sénégalais à se pencher sur cette problématique, rappelant que les hydrocarbures sont des ressources non renouvelables et considérant qu’il serait par conséquent dangereux de tôt miser sur elles en délaissant les autres secteurs dont elles doivent être un stimulant.
 
Il souhaite que le Sénégal échappe à "la malédiction du pétrole" vécue par certains pays producteurs. Mais pour ce faire, le pays doit selon lui surmonter certains préalables afin de tirer le meilleur profit de ses hydrocarbures.
 
Selon le recteur de l’UGB, Ousmane Thiaré, cette problématique se trouve "au centre des enjeux socio-économiques, environnementaux et stratégiques de notre pays".
 
Il estime qu’à travers le master international Gérer les impacts des activités extractives (GAED), l’UFR des Sciences juridiques et politiques de l’UGB "donne corps à son crédo qui est l’excellence au service du développement."
 
Ce master développé de concert avec l’Université de Nouakchott (Mauritanie) ambitionne d’offrir "des compétences pointues à ses auditeurs pour saisir les enjeux des processus techniques en termes d’impacts environnementaux, sociaux, économiques, politiques dans l’exploitation et la gestion des hydrocarbures".
 
 "En abordant cette problématique, notre institution, conformément à sa mission, vise à anticiper sur les mutations que ne manquera pas de subir notre belle région", a-t-il ajouté, au sujet des perspectives de l’exploitation du gaz et du pétrole.

AMD/ASG/BK