Electrification rurale : Thierno Alassane Sall réaffirme les ambitions du gouvernement
APS
SENEGAL-ECONOMIE-SOCIETE

Electrification rurale : Thierno Alassane Sall réaffirme les ambitions du gouvernement

Ndiéyène Sirakh (Thiès), 10 fév (APS) - Le gouvernement a déjà électrifié 3000 villages de 2012 à 2016, un chiffre qu’il compte porter à 4000 en 2017, a réaffirmé, vendredi, à Thiès, le ministre de l’Energie et du développement des Energies renouvelables, Thierno Alassane Sall.
 
M. Sall effectuait une tournée dans la commune de Ndiéyène Sirakh, pour la mise en service de l’électricité dans des villages bénéficiaires du projet de l’électrification rurale.
 
A cette occasion, il a lancé le processus visant le raccordement des villages en attente d’électrification, réitérant l’ambition du chef de l’Etat, Macky Sall, "de permettre à tous les foyers du Sénégal, d’avoir accès à l’électricité".
 
Dans cette perspective, SENELEC, la Société nationale d’électricité du Sénégal, "a entamé des efforts colossaux afin que l’objectif d’électrification universelle de 60 pour cent soit atteint d’ici 2025", a indiqué le ministre de l’Energie et du développement des Energies renouvelables. 
 
Il était accompagné de l’adjoint au gouverneur, chargé des affaires administratives, Mbassa Sène, du préfet du département, Alioune Badara Samb, du directeur général de l’agence de l’électrification rural (ASER), du délégué régional de la SENELEC et des techniciens de son département.
 
Le gouvernement a démarré "un chantier dorsal’’, avec l’installation l’électricité à basse tension, qui va couvrir des villages de Ziguinchor, Kolda, Kédougou, Kidira ainsi que l’Ile à Morphil, a indiqué Thierno Alassane Sall, accompagné de l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives Mbassa Sène.
 
Il y avait également le préfet du département, Alioune Badara Samb, le directeur général de l’Agence de l’électrification rurale (ASER), le délégué régional de la SENELEC.
 
A terme, le gouvernement compte arriver à doter d’électricité "l’ensemble des zones les plus reculées du territoire", avec l’apport des énergies renouvelables, a annoncé le ministre.
 
Au nom des populations locales, le maire de Ndiéyène Sirakh, l’ambassadeur Fallou Fall, a remercié les pouvoirs publiques qui ont selon lui mis en œuvre leur promesse de raccorder sa commune à l’électricité et à l’eau, compte non tenu d’autres infrastructures qui y ont été construites, à savoir des postes de santé et des écoles.
 
Il a ensuite sollicité des autorités le bitumage de la route reliant la commune de Khombole à Ndiéyène Sirakh, selon lui "une grande préoccupation des populations" locales.
 
Cette perspective leur ouvrirait "les voies du développement", grâce au désenclavement de la zone rurale qui polarise 37 villages, a-t-il dit.
 
BD/BK