Electricité : Vinci va accompagner la modernisation du transport et de la distribution (ambassadeur)
APS
SENEGAL-FRANCE-ENERGIE

Electricité : Vinci va accompagner la modernisation du transport et de la distribution (ambassadeur)

Dakar, 30 jan (APS) - Le Groupe français Vinci va accompagner les efforts de modernisation du transport et de la distribution de l’électricité au Sénégal, a annoncé mardi l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot.
 
Grâce aux efforts de l’Etat sénégalais et de la Société nationale d’électricité (SENELEC) et de son directeur général Mouhamadou Makhtar Cissé, la production d’électricité s’est beaucoup améliorée, s’est félicité M. Bigot, dans un entretien avec l’APS.
 
Interrogé en perspective de la visite du président Macron au Sénégal, le diplomate français a souligné qu’il importe désormais de mettre l’accent sur la modernisation de la distribution de l’énergie électrique. 
 
Le but est de faire en sorte que cette modernisation ‘’soit complète et que l’électricité soit moins chère et plus fiable’’, a précisé l’ambassadeur français, assurant que Vinci, leader mondial des métiers de concessions et de la construction, ‘’va accompagner ces efforts’’ des autorités et de la SENELEC.
 
En juillet dernier, Mouhamadou Makhtar Cissé annonçait que rien que pour la région de Dakar, la Société nationale d’électricité du Sénégal avait fait passer sa capacité de production de 660 à 1.000 mégawatts, de 2010 à 2017.
 
L’Etat du Sénégal est en train de dérouler un programme d’investissement consistant à augmenter "la tension" dans tout le territoire national, notamment à Dakar, selon M. Cissé, qui visitait des chantiers de la société d’électricité à Hann-Bel Air, Liberté 6 et Dakar-Plateau.
 
Lors de sa visite au Sénégal, le président français coprésidera avec le chef de l’Etat Macky Sall la troisième Conférence de financement du Partenariat mondial pour l’Education ( GPE) qui se tiendra à Dakar, les 1er et 2 février.
 
La rencontre doit enregistrer la présence du Secrétaire général de l’Onu, Antonio Gutteres, du président du Groupe Banque mondiale, Jim Yong Kim, de nombreux chefs d’Etat africains et chefs de gouvernement, des dizaines de ministres, les représentants des sociétés civiles et des grands patrons du secteur privé. 
 
Le chef de l’Etat français doit aussi effectuer une visite dans la ville de Saint-Louis, ancienne capitale du Sénégal, confrontée à l’avancée de la mer.

ASG/OID