Des prestataires de SENELEC promettent de former 100 jeunes de la banlieue de Dakar
APS
SENEGAL-ENERGIE-EMPLOI

Des prestataires de SENELEC promettent de former 100 jeunes de la banlieue de Dakar

Dakar, 6 juil (APS) – Le collectif des prestataires de l’énergie agréés par la SENELEC va assurer la formation de 100 jeunes de la banlieue de Dakar, en réponse à l’appel du chef de l’Etat pour des solutions à la forte demande d’emplois, dans le pays, a annoncé son coordonnateur national, Birima Fall.
 
‘’Nous avons décidé de former 100 jeunes sur les 500 demandes d’emplois enregistrés lors du forum pour l’emploi organisé (le week-end dernier) par la commune de Golfe-Sud à Guédiawaye. Nous voulons ainsi répondre à l’appel du président de la République de trouver des solutions à la forte demande d’emplois, notamment des jeunes’’, a-t-il indiqué lors d’un entretien avec l’APS.
 
A cet effet, le collectif s’engage à enrôler 100 jeunes demandeurs d’emploi pour leur assurer une formation rémunérée dans les métiers de l’électricité, sur l’ensemble du territoire, avec possibilité d’aboutir à des contrats à durée déterminée (CDD) au sein des entreprises de prestataires agréés par la SENELEC.
 
Il a souligné que cette initiative est appuyée par le Directeur général de la SENELEC, Pape Mademba Biteye, qui, selon lui, ‘’a très tôt compris’’ l’appel du chef de l’Etat à promouvoir la création d’emplois au Sénégal.
 
Birima Fall déclare que le collectif est disposé à accompagner d’autres communes du Sénégal qui, elles aussi, se sont lancées dans la recherche de solutions à la forte demande d’emplois.
 
Selon lui, dans le cadre de ses actions de solidarité, le collectif a remis, à quelques semaines de la fête de Tabaski, 21 moutons aux prestataires qui sont actuellement sans activités et aux familles d’anciens prestataires décédés.

Il a aussi rappelé que sa structure, en plus de la région de Dakar, a installé des cellules à l’intérieur du pays, notamment à Thiès, Kaolack, Saint-Louis. 
 
Le collectif des prestataires de l’énergie agréés par la SENELEC envisage, dit-il, de monter très bientôt sa cellule de la zone sud, avec la vocation de couvrir les régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.
 
M. Fall a en outre ‘’fortement’’ loué l’appui-conseil dont il bénéficie de l’ancien cadre de la SENELEC, Aymirou Gningue, l’actuel président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakkar (majorité), pour la réussite de sa mission.
 
Faisant un point sur sa tournée lors de l’installation des cellules du collectif à l’intérieur du pays, il avait déclaré que les prestataires agréés par la SENELEC pourraient créer à l’horizon 2025 entre 75.000 et 100.000 emplois avec la perspective de l’accès universel à l’électricité et de l’exploitation du pétrole et du gaz au Sénégal.
 
"Nous sommes entre 6.000 et 8.000 prestataires. Si chacun emploie 10 personnes, c’est important comme chiffre. En perspective de l’accès universel à l’électricité et l’exploitation du gaz et du pétrole, le secteur sera plus ouvert. A cet effet, nous espérons aller jusqu’à 75.000 voire 100.000 emplois à l’horizon 2025", avait alors expliqué Birima Fall.

SG/ASG/MD