Création d’un comité consultatif de promotion du ’’contenu local’’
APS
AFRIQUE-ENERGIE

Création d’un comité consultatif de promotion du ’’contenu local’’


Dakar, 16 juil (APS) – La Chambre africaine de l’énergie a annoncé jeudi la mise en place d’un comité consultatif de haut niveau chargé de promouvoir un développement plus inclusif de l’industrie de l’énergie sur le continent à travers le ‘’contenu local’’, a appris l’APS.


La Chambre africaine de l’énergie a nommé son Comité consultatif de haut niveau pour servir sur les questions de contenu local et soutenir le renforcement des capacités à travers le continent. Ce comité fera pression pour une industrie de l’énergie plus inclusive, rapporte un communiqué de la structure basée à Johannesburg, en Afrique du Sud.


Le concept de contenu local désigne pour une entreprise multinationale le fait d’intégrer dans ses processus de production, des entreprises et de la main-d’œuvre locale dans les pays étrangers où elle mène des activités.


Le Sénégal, appelé à devenir dans les années à venir un pays producteur d’hydrocarbures a adopté le 24 n janvier 2019 une loi sur le contenu local. L’adoption de cette loi a été depuis suivie de diverses rencontres censées permettre aux acteurs locaux d’en comprendre les mécanismes dans le but potentiellement d’en tirer profit.


’’Le contenu local a toujours été au cœur du mandat et des priorités de la Chambre africaine de l’énergie. Il a toujours été au cœur du mandat et des priorités de la Chambre africaine de l’énergie’’, indique le communiqué.


’’Le renforcement des capacités et l’approvisionnement en biens et services locaux tout au long de la chaîne de valeur en Afrique est le pilier de la durabilité dans notre industrie, de la création d’emplois et de la génération de valeur locale pour les économies africaines’’, fait-on valoir de même source.


La Chambre africaine de l’énergie insiste sur le fait que les questions de contenu local deviendront encore plus importantes pour les gouvernements et les opérateurs afin de soutenir la reprise économique et de réduire les coûts, alors que les marchés africains de l’énergie se remettent du Covid-19.


Elle ajoute que 2020 a constitué un tournant pour le contenu régional africain, avec une prise de conscience croissante à travers le continent de la nécessité de créer des entreprises régionales capables d’offrir des solutions africaines aux problèmes énergétiques africains, du Sénégal au Mozambique.


AKS/OID