Vaccination du cheptel : Diourbel attend encore ses doses (inspectrice de l’élevage)
APS
SENEGAL-ELEVAGE

Vaccination du cheptel : Diourbel attend encore ses doses (inspectrice de l’élevage)

Diourbel, 28 déc (APS) – Le retard noté dans la mise à disposition du quota de vaccins destiné à la région de Diourbel empêche le démarrage de la campagne de vaccination du cheptel dans cette partie du pays, a expliqué lundi l’inspectrice régionale de l’élevage et des productions animales, Mame Diarra Ndiaye.

’’A l’heure où nous sommes, nous n’avons pas encore reçu de vaccin et les éleveurs menacent de partir en transhumance. Cela constitue un problème, une préoccupation majeure à Diourbel. On m’a assurée que les vaccins seront disponibles la semaine prochaine’’, a-t-elle notamment déclaré à un comité régional de développement (CRD) consacré, entre autres, au sujet.

’’Dans la région le plus souvent, les animaux partent très tôt en transhumance. Cela fait que les résultats de la vaccination sont bloqués si le vaccin ne parvient pas à temps’’, a indiqué Mme Ndiaye.

Elle a cité parmi les difficultés de la région à assurer une couverture vaccinale du cheptel, l’absence de projets permettant d’appuyer le processus à l’image de bon nombre de localités de pays.

’’La région de Diourbel est le prolongement de la zone sylvo-pastorale (…) donc, il faut un programme pour assister, encourager et suivre le processus comme cela se fait dans les autres régions’’, a de son côté proposé Malick Sall, inspecteur départemental de l’élevage de Mbacké.

Présidant la rencontre, l’adjointe du gouverneur de Diourbel en charge du Développement, Marième Pouye Anne, s’est engagée à porter le plaidoyer auprès de la tutelle pour une augmentation du quota de la région en termes de vaccins afin de mieux préserver le cheptel local.

FD/AKS/OID