Plaidoyer pour une mutualisation des formations des écoles vétérinaires africaines
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ELEVAGE

Plaidoyer pour une mutualisation des formations des écoles vétérinaires africaines

Dakar, 5 juil (APS) - Khadim Guèye, conseiller technique au ministère de l’Elevage et des Productions animales, a plaidé, mercredi à Dakar, pour une mutualisation des formations des écoles vétérinaires africaines. 

‘’Les établissements d’enseignement vétérinaire du continent doivent mutualiser les actions de formation pour l’amélioration des services vétérinaires, et partant, du bien-être des populations’’, a-t-il déclaré lors d’une réunion continentale sur l’éducation vétérinaire qu’accueille la capitale sénégalaise.

D’après lui, l’amélioration de la formation vétérinaire en Afrique pour une meilleure qualité de la production animale et de ses dérivés est ‘’une priorité des gouvernants ‘’.
Il rappelle en effet que ‘’l’intervention des vétérinaires est capitale pour l’amélioration de la production et de la productivité des différents systèmes d’élevage [et] garantir la qualité des animaux et des produits dérivés fournis sur le marché’’.

De fait, a-t-il souligné, ‘’le rôle et la responsabilité des établissements d’enseignement vétérinaire sont cruciaux pour assurer une protection zoo-sanitaire appropriée’’ et ‘’s’adapter au contexte socio-économique qui prévaut actuellement en Afrique’’.

La présidente de l’Association des femmes d’Afrique de l’Ouest (AFAO), Khady Fall Tall, souligne elle la nécessité de doter les femmes de ‘’savoirs et de techniques pour mieux réussir l’élevage’’. Elle a rappelé à cet égard que ‘’la population africaine est constituée d’une majorité de femmes, soit cinquante-trois pour cent ’’. 

FS/ASG