Lutte contre la rage : un programme de 764 millions en attente de financement
APS
SENEGAL-ELEVAGE

Lutte contre la rage : un programme de 764 millions en attente de financement


Fatick, 27 sept (APS) - Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye a appelé, mardi à Fatick, les partenaires techniques et financiers à aider à la réalisation du programme national de lutte contre la rage qui nécessite une enveloppe de 764 millions de francs CFA.
 



"De manière spécifique, un programme national de lutte contre rage d’un coût de 764 millions a été élaboré et est à la recherche de financement", a-t-elle dit lors de la cérémonie officielle commémorant la journée mondiale de lutte contre la rage.


Cette journée de sensibilisation est célébrée à Fatick autour du thème : "Ensemble combattons la rage".


Selon Mme Ndiaye, "ce programme triennal prévoit, en plus de la vaccination des chiens et des personnels exposés, le contrôle de la population de chiens errants ainsi qu’un important volet de communication".


"Dans un contexte de santé pour tous, les populations doivent être en première ligne dans ce combat contre la rage et nous devons mettre à leur disposition toute l’information appropriée afin de les sensibiliser sur les risques liés à cette maladie ainsi que sur les moyens de s’en prévenir" a-t-elle indiqué.


Pour ce faire, Aminata Mbengue Ndiaye a invité à la synergie nécessaire entre différents départements ministériels (Education, Santé, Collectivités locales, Environnement, Justice, etc.) pour la réussite des séances prévues de sensibilisation sur la rage et de sensibilisation sur la vaccination.

Il s’agira également pour ces différents ministères de "travailler autour de programmes pertinents pour la réglementation de la vaccination, le contrôle des chiens errants, la gestion des déchets et la communication", a-t-elle souligné.


Elle a, à cet égard, appelé à accorder "une importance capitale" à la collaboration entre les structures de recherche, les laboratoires de diagnostic, les vétérinaires privés, les services vétérinaires et services de santé en vue d’une action concertée pour la lutte contre cette maladie.


Aminata Mbengue Ndiaye a aussi sollicité l’aide des partenaires techniques et financiers pour l’atteinte de l’objectif fixé par les pouvoirs publics sénégalais.


"Au Sénégal, au regard de la situation épidémiologique, la rage sévit de façon endémique et pose avec acuité un problème majeur de santé public. Notre objectif vise à éradiquer la rage du Sénégal", a-t-elle fait remarquer.


"Entre 1995 et 2016, les services de vétérinaires ont dénombré 84 cas de rage animale dont 67 cas de rage canine et la clinique des maladies infectieuses de Fann a déclaré 79 cas de rage humaine", a dit le ministre de l’Elevage.


FD/PON