La région de Thiès a enregistré 120.000 têtes de mouton à 11 jours de la Tabaski (ministre)
APS
SENEGAL-ELEVAGE-EFFECTIFS

La région de Thiès a enregistré 120.000 têtes de mouton à 11 jours de la Tabaski (ministre)

Ngoundiane, 20 juillet (APS) - La région de Thiès comptabilise 120.000 moutons, à 11 jours de la Tabaski, soit un surplus de 67.000 têtes par rapport à l’année dernière, a indiqué, lundi, le ministre de l’Elevage et des Productions animales.

’’L’année dernière, on était à j-11 aux alentours de 53.000 têtes. Par contre, cette année à la même période, on est à plus de 120.000 têtes, donc un surplus de 67 mille têtes. Ce qui est un record’’, a-t-il dit.

En tournée nationale, Samba Ndiobène Kâ s’exprimait à Séwékhaye, dans la commune de Ngoundiane, après avoir visité le foirail, qui affiche une disponibilité de 17 000 têtes, soit 1.000 de plus que l’année dernière.

Parlant d’une ’’satisfaction totale’’ au terme de cette visite, il a invité les opérateurs et éleveurs à ’’ inonder’’ le marché sénégalais pour que tous les consommateurs puissent avoir leur mouton. En cette période de crise du coronavirus, Samba Ndiobène Kâ a notamment déconseillé aux consommateurs d’acheter leur animal à 48h de la fête.

’’Je voudrais en profiter pour inviter les consommateurs qui peuvent le faire sur le plan financier et organisationnel à acheter le plus rapidement possible’’, a-t-il dit.

Ce sera une façon, pour le ministre, de limiter les rassemblements dans les foirails et de réduire les risques de propagation de la pandémie. Ce faisant, ils permettront aux opérateurs de renforcer le marché à temps, au cas où il y aurait pénurie.

’’Cela est possible à une semaine de l’événement mais à deux jours, ce serait impossible pour un éleveur ou opérateur privé qui ne prendrait pas le risque d’aller dans la sous-région pour augmenter son cheptel ’’, a-t-il soutenu.

Rappelant les mesures d’exonération des taxes en vigueur, il a invité les opérateurs à faire preuve de souplesse à l’endroit des consommateurs, dans la fixation des prix des moutons, en cette période de pandémie.

MF/ADI/MD