La cartographie des acteurs permet de mieux coordonner les activités des filières (officiel)
APS
SENEGAL-ELEVAGE

La cartographie des acteurs permet de mieux coordonner les activités des filières (officiel)


Dakar, 28 nov (APS) – La cartographie des acteurs du secteur de l’élevage ‘’permet de mieux coordonner les activités dans une filière‘’ donnée, a déclaré mardi le docteur Khadim Guèye, conseiller technique numéro 1 du ministère de l’Elevage et des Productions animales.


‘’La cartographie des acteurs permet de mieux coordonner les activités dans une filière. Il y a 60 organisations professionnelles dans le domaine de l’élevage et donc la cartographie de la filière avec des objectifs clairs peut permettre d’harmoniser et d’optimiser le développement du secteur’’, a souligné le docteur Khadim Guèye, conseiller technique du ministère de l’élevage.


Il s’exprimait à l’atelier de partage des résultats  de l’étude sur la cartographie des parties prenantes au développement des filières animales, qui vise à recueillir les commentaires et les recommandations pour l’amélioration du secteur.


Selon Dr Guèye, ‘’la loi agro-sylvopastorale avait suggéré que les secteurs économiques du monde rural s’organisent en filières. C’est pour cette raison qu’il y a aujourd’hui dans le domaine de l’élevage plusieurs filières qui commencent à se structurer’’.



Parmi ces filières, ‘’il y a la filière avicole très structurée constituée d’un cluster qui a même un financement de la Banque mondiale pour la formation des acteurs’’, a-t-il indiqué. D’après lui, "cela permet de maximiser et de capaciter les acteurs spécialisés dans une filière donnée’’.



‘’On note la structuration des filières qui a été matérialisée dans le cadre de la filière avicole avec la création de l’interprofession avicole du Sénégal. L’interprofession laitière devrait bientôt suivre, le processus de sa mise en place ayant été déjà enclenché’’, a-t-il poursuivi.


Il estime que ‘’des perspectives peuvent être également être envisagées pour la filière bétail-viande, avec l’existence de l’Association nationale des professionnels de la viande et du bétail et pour la filière apicole, avec la création, en 2016, d’une plateforme nationale des acteurs’’.

Il a ajouté que "pour la filière porcine, un comité d’initiative a été mis en place en vue de la création d’une interprofession’’.

SKS/ASG