Les acteurs économiques sénégalais invités à s’imprégner davantage des normes internationales de gestion
APS
SENEGAL-ECONOMIE-COMMERCE

Les acteurs économiques sénégalais invités à s’imprégner davantage des normes internationales de gestion


Mbour, 7 oct (APS) - Les acteurs économiques sénégalais doivent s’engager sur "la voie du respect strict des normes de gestion en vigueur sur le plan international’’, afin que le Sénégal puisse assurer son décollage économique, a soutenu, vendredi, le directeur de cabinet du ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Mactar Diallo.
 
"Le décollage économique d’un pays passe par la conquête des marchés internationaux. C’est le cas de la Grande-Bretagne aux 18e et 19e siècles, de la Chine et du Brésil plus récemment, en particulier par le développement d’une activité économique d’exportation", a-t-il rappelé.
 
 "Le Sénégal peut se tracer le même destin, si et seulement si les acteurs de son économie s’engagent dans la voie du respect strict des normes de gestion en vigueur sur le plan international", a dit Mactar Diallo.
 
Le directeur de cabinet du ministre de la Pêche et de l’Economie maritime présidait à Saly-Portudal (Mbour, ouest), le démarrage officiel des travaux d’un séminaire de formation des opérateurs économiques sénégalais, à l’initiative du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC), avec le concours du Centre Trainmar.
 
L’opérateur économique sénégalais "a besoin de développer une stratégie susceptible de pouvoir lui octroyer des parts de marchés conséquents", a-t-il fait observer.
 
Selon lui, cette perspective passe par "des entreprises qui ont une assise financière solide, mais aussi et surtout des opérateurs économiques formés et préparés à la rigueur du commerce transfrontalier".
 
"Dès lors, il leur faut un accompagnement des services de l’Etat pour espérer percer dans ce domaine", d’où l’importance du rôle joué par le COSEC dans ce domaine, a indiqué Mactar Diallo.
 
D’après M. Diallo, "conquérir les marchés internationaux exige la maîtrise de la chaîne technique qui est devenue un impératif pour garantir la compétitivité d’une économique". 
 
Cela "passe indispensablement par le nivellement des performances de tous les acteurs, car la faille d’un seul maillon de la chaîne peut compromettre un contrat", a-t-il souligné.


ADE/BK