Trois mécanismes de financements innovants pour les projets environnementaux
APS
SENEGAL-ECONOMIE-ENVIRONNEMENT-FIDAK

Trois mécanismes de financements innovants pour les projets environnementaux

Dakar, 30 nov (APS) - La direction des Financements verts et des partenariats travaille sur trois mécanismes de financements innovants pour régler la question du financement dans le secteur de l’environnement, a appris l’APS.

‘’Il y a de cela deux mois, nous avons mené une étude sur les mécanismes de financements innovants et nous avons regardé 14 mécanismes pour en retenir trois’’, a expliqué le directeur des Financements verts et des partenariats, Amadou Lamine Diagne. 

Il s’exprimait, mardi, à l’ouverture du forum scientifique qui se tient sur deux jours à la Foire international de Dakar (FIDAK).

M. Diagne intervenait sur le panel ’’Place et rôle des partenariats Public-Privé dans le développement durable : concept PPP et introduction aux nouveaux objectifs de développement durable (Agenda 2030)’’.
 
Le premier financement consiste à ‘’lancer des obligations vertes pour couvrir le secteur de l’énergie renouvelable, de l’écotourisme de la gestion des déchets’’, a expliqué le directeur des Financements verts et des partenariats.
 
Il a aussi évoqué le mécanisme dit ’’dette contre nature’’.

’’Nous allons discuter avec des partenaires bilatéraux à qui le Sénégal doit de l’argent. Ce partenaire étant sensibilisé sur des questions environnementales va être d’accord pour que le Sénégal investisse une partie de la dette due’’, a-t-il expliqué.
 
Dans le deuxième mécanisme, poursuit-il, la direction des Financements verts et des partenariats ’’va expérimenter ce projet avec la France pour la question de l’érosion côtière et la gestion des parcs’’.
 
Le troisième mécanisme consiste à ’’réorienter les subventions qui étaient mises dans les énergies faucilles et qui se fait de moins en moins, vers les énergies nouvelles et renouvelables’’, a-t-il dit. 
 
Parallèlement à ces trois mécanismes de financements, Amadou Lamine Diagne souligne que sa direction travaille sur deux grands dossiers dont le Fonds national-climat.

‘’Nous allons essayer de mettre en place au niveau national une structure qui va gérer, administrer et fixer les ambitions du Sénégal en matière de climat’’, a-t-il dit, soulignant que toutes les structures de l’Etat, de la société civile, les banques sont concernées.
 
’’Nous allons fixer les objectifs que le Sénégal veut atteindre en matière de mobilisation de finance-climat en rapport avec les projets que nous avons’’, a-t-il dit.
 

SK/OID