Mbour : le marché
APS
SENEGAL-CONSOMMATION

Mbour : le marché "particulièrement stable" et "bien approvisionné" en denrées stratégiques

Mbour, 10 août (APS) – Le marché de Mbour (ouest), est "particulièrement stable" et "bien approvisionné" en denrées stratégiques, notamment en oignons et en pomme de terre pour couvrir la fête de l’Aïd-el-kébir (Tabaski), a indiqué vendredi, le chef du service départemental du commerce, Omar Sèye.
 
"A Mbour, le marché est particulièrement stable et bien approvisionné en denrées stratégiques. L’oignon et la pomme de terre sont les denrées les plus prisées à l’occasion de la fête de tabaski et leurs stocks sont satisfaisants pour les besoins de la consommation", a-t-il confié à l’APS dans un entretien.
 
Selon M. Sèye, il a été procédé à un relevé hebdomadaire de la situation de ces deux denrées. Le constat fait par le service départemental du commerce révèle qu’"il n’y a pas un risque de pénurie durant la fête de tabaski ou même de rupture de stocks", a-t-il encore rassuré.
 
"La politique de régulation mise en place par l’Etat du Sénégal a permis d’avoir une disponibilité de la production locale de l’oignon et de la pomme de terre. Donc, vous ne verrez que l’oignon et la pomme de terre d’origine locale", a expliqué Omar Sèye.
 
Il a souligné que le prix du kilogramme d’oignon varie entre 350 et 400 francs CFA en gros et revendu en détail au prix de 450 francs CFA voire 500 francs CFA, alors que pour la pomme de terre, il y a une fourchette de 450 à 550 francs CFA.
 
"Par rapport à ces prix, il convient de préciser qu’il y a une légère hausse sur les prix et peut être expliqué par le fait que la pomme de terre et l’oignon sont les principales denrées à utiliser pendant ce genre de fête", a-t-il signalé, soulignant que leur disponibilité permet de réguler les prix.
 
"Il s’y ajoute que la présence des grandes surfaces dans le département de Mbour contribue positivement à la stabilité de ces prix", a fait remarquer Omar Sèye, ajoutant qu’un dispositif de surveillance a été mis en place pour "une application correcte" des prix fixés par l’Etat.
 
Les agents du service départemental du commerce de Mbour veillent aussi "systématiquement" sur la circulation frauduleuse de "tous produits alimentaires prohibés, impropres à la consommation ou même non conformes", a-t-il encore rassuré.

ADE/ASB