Diourbel : le service régional du commerce récolte plus de 50 millions en moins de 6 mois (officiel)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Diourbel : le service régional du commerce récolte plus de 50 millions en moins de 6 mois (officiel)

Diourbel, 28 mai (APS) - Le service régional du commerce de Diourbel a déjà réalisé au titre de l’année 2019, des recettes d’un montant de plus de 50 millions de francs CFA, a annoncé mardi son chef Amadou Touba Niane, demandant davantage de moyens humains et logistiques pour mieux mener à bien le travail dans la région.
 
En moins de 6 mois, le service régional du commerce a fait plus de 50 millions de recettes, là où pour toute l’année 2014, il n’avait pu récolter "plus de 2 millions à l’échelle départementale", a révélé M. Niane.
 
Il faisait la présentation de son service au cours d’une visite de courtoisie du ministre du Commerce, Aminata Assome Diatta.
 
 
Il a rappelé qu’en 2014, lorsqu’il prenait fonction, le service avait fait une performance de 6 millions 431 mille 500 FCFA au niveau de toute la région.
 
"En 2015, lorsque j’ai pris service, les recettes étaient portées à 47.750.000 FCFA. En 2016, on était à 57.838.500 FCFA. En 2017, on était à 107.939.500 FCF et en 2018, il y a eu une légère baisse, on était à 80.978.750 FCFA", a expliqué Amadou Touba Niane.
 
D’après lui, ces résultats montrent "les efforts considérables" du service régional et de ses agents au niveau des trois départements de Diourbel.
 
"Les effectifs du service ont été renforcés (…), actuellement, on a sept bureaux fonctionnels. On a été renforcé en logistique, mais pour le département de Mbacké, on demande beaucoup plus parce que l’envergure du contrôle à ce niveau requiert beaucoup plus de moyens et d’effectifs", a-t-il plaidé.
 
Le ministre du Commerce et des PME, Aminata Assome Diatta, a magnifié ces performances financières du service régional.
 
"Je n’ai jamais pensé que la région de Diourbel pouvait avoir ces résultats du point de vue financier, compte tenu de la spécificité de la région. Avec ces performances, je voudrais vraiment vous encourager à investir d’autres secteurs", a-t-elle indiqué.
 
Elle a annoncé qu’une rencontre prévue vendredi permettra à son ministère de réfléchir et d’avoir quelques éléments pour travailler à une certaine "reconfiguration [des] services régionaux". 

FD/ASG/BK