Le budget 2021 du ministère du Commerce arrêté à plus de 19 milliards de francs CFA
APS
SENEGAL-BUDGET

Le budget 2021 du ministère du Commerce arrêté à plus de 19 milliards de francs CFA

Dakar, 10 déc (APS) - Le projet de budget 2021 du ministère du commerce et des petites et moyennes entreprises a été arrêté à 19 milliards 302 millions 271 mille 740 francs CFA en crédits de paiement, a appris l’APS.
 
Les autorisations d’engagement prévus pour ce ministère s’élèvent à 66 milliards 343 millions 185 mille 432 francs CFA, lit-on dans un rapport de la commission des finances de l’Assemblée nationale.
 
Ce projet de budget arrimé sur les orientations du chef de l’Etat, se résume en trois idées : le développement du marché intérieur, le renforcement de la place et du rôle des PME dans l’activité économique et l’amélioration de l’intégration de notre économie dans les échanges internationaux, selon la ministre Aminata Assome Diatta, rapportés par ce même document consulté par l’APS.
 
Revenant sur le bilan 2020 de son département ministériel, elle a indiqué que le secteur du commerce et les PME demeurent des piliers essentiels de l’économie sénégalaise, avec une contribution à la création des richesses à hauteur de 15% du PIB ainsi qu’une participation importante au développement des investissements.
 
Elle a signalé l’impact de la Covid-19 sur l’économie, tout en faisant noter que son département a mobilisé les énergies nécessaires avec des mesures d’urgence, afin d’assurer un approvisionnement correct et efficace du marché. Ces mesures, selon la ministre, ont permis d’assurer une disponibilité en denrées de première nécessité sur une période allant de trois à six mois.
 
En termes de perspectives pour l’année 2021, la ministre Aminata Assome Diatta, a fait savoir que l’intervention de son département s’articulera autour des actions prioritaires inscrites d’une part dans l’inversion de la structure des exportations avec l’augmentation des produits manufacturés et transformés dans le total des exportations et d’autre part, dans le renforcement de la présence des PME dans le marché africain.
 

MK/oid