L’UNACOIS-YESSAL s’engage à accompagner la Haute Autorité du WAQF
APS
SENEGAL-SOCIETE

L’UNACOIS-YESSAL s’engage à accompagner la Haute Autorité du WAQF

Dakar, 22 août (APS) - L’Union nationale des associations de commerçants, opérateurs et investisseurs du Sénégal (UNACOIS-YESSAL) a signé jeudi une convention de partenariat avec la Haute Autorité du Waqf, aux termes de laquelle elle s’engage à accompagner cette dernière dans ses missions consistant à développer le waqf, un financement islamique sous forme de donations à perpétuité.

D’une durée de 5 ans, cette convention va porter sur trois domaines, à savoir "la sensibilisation et la promotion des waqf, la mobilisation des ressources pour le développement des projets waqf ainsi que sur la politique de responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE)", a fait savoir le secrétaire exécutif de l’UNACOIS-YESSAL, Alla Dieng. 
 
L’UNACOIS-YESSAL dont la mission est de "participer pleinement au développement économique et social du pays", va mettre à profit ses "cent mille membres installés aux Sénégal et dans la diaspora", pour contribuer au développement de cet outil de collecte et de redistribution des revenus qu’est le waqf, a indiqué M. Dieng. 
 
Selon la directrice générale de la Haute Autorité du Waqf, Oulimata Diop, l’accompagnement de l’UNACOIS-YESSAL dans la sensibilisation et la promotion du Waqf "revêt une importance particulière" dans le contexte où cette autorité administrative indépendante se trouve "engagée dans une communication de masse et a besoin de relais pour que tous les acteurs s’approprient le waqf". 
 
A l’en croire, "la mobilisation des ressources contribuera à faciliter la collecte des donations waqf auprès des membres de cette organisation, à financer ou cofinancer les projets sociaux ou d’investissement waqf au profit des couches sociales défavorisées dans le cadre de la RSE", la Responsabilité sociale d’entreprise. 
 
"Par conséquent, j’invite les hommes d’affaires sénégalais, les opérateurs économiques, les entreprises, les industriels, les bonnes volontés, en somme tous les défenseurs de la cause et de la dignité humaine, chacun en fonction des moyens dont il dispose, à penser à la constitution du waqf ou à contribuer à sa constitution", a-t-elle déclaré. 
 
Oulimata Diop note que le waqf constitue "une aumône pérenne dont les bienfaits seront inscrits dans (le) registre de bonnes actions aussi longtemps que les nécessiteux bénéficieront de ses retombées’’.

MK/BK/ADL/ASG