Kolda : le marché suffisamment bien approvisionné en denrées
APS
SENEGAL-TABASKI

Kolda : le marché suffisamment bien approvisionné en denrées

Kolda, 16 juil (APS) - Le marché de Kolda est suffisamment fourni en denrées de consommation courante pour satisfaire la demande, à l’occasion de la fête de Tabaski, rassure le chef du service régional de commerce, Younouss Diédhiou.
 
‘’Actuellement, le marché de Kolda est bien approvisionné en denrées en perspective de la fête de Tabaski. Tout ce dont les populations ont besoin, se trouve dans le marché en quantité suffisante’’, a indiqué M. Diédhiou, dans un entretien accordé à l’APS.
 
Le stock d’oignon présent sur le marché est actuellement de 100 tonnes. Pour la pomme de terre, 30 tonnes sont disponibles, là où pour l’huile de format 20 litres, il y a 20 2 712 bidons. 
 
Pour le format de 5 litres, les consommateurs koldois peuvent compter sur un stock de 1 180 cartons.
 
Il indique qu’en comparaison avec le mois dernier, ’’l’approvisionnement du marché s’est nettement amélioré’’. 
 
Selon lui, les prix sont sur une ‘’tendance baissière du fait de la quantité suffisante de produits sur le marché’’.
 
Les différents points de vente de bétail sont également bien approvisionnés en moutons et les prix sont à la portée de toutes les bourses.
 
’’Cette année, le marché du bétail est bien approvisionné en moutons. Vous constatez qu’il y a des moutons partout dans la ville et dans les différents points de ventes(…)’’, indique Tidiane Baldé, président de l’association des vendeurs de bétail de Kolda. Il précise que les prix oscillent autour de 60.000.
 
Dans les ateliers de couture, les tailleurs sont envahis par des clients composés en majorité de femmes. 
 
’’Nous passons des nuits blanches pour satisfaire nos clients, et cette année, il y a une nette amélioration des affaires. Et nous travaillons de jour comme de nuit, notamment cette semaine pour boucler les commandes reçues. Nos clients sont en majorité de femmes, et vous avez qu’elles sont exigeantes’’, explique Secou Seydi.
 
Signe de l’effervescence, dans les rues et principaux axes du centre-ville, des bouchons se forment et les marchands commerçants disputent la chaussée aux motos- taxis et autres véhicules.

MG/ASG/OID