Marché moderne de Kaolack : Alioune Sarr prône un
APS
SENEGAL-COMMERCE

Marché moderne de Kaolack : Alioune Sarr prône un "comité technique"


Kaolack, 11 mai (APS) - Le ministre du Commerce Alioune Sarr a suggéré jeudi la mise sur pied d’un "comité technique inclusif", en vue de réfléchir sur le projet de construction d’un marché moderne à vocation sous-régionale à Kaolack (centre).
 
"Ce comité aura la charge d’évaluer toutes les préoccupations des acteurs concernés, de procéder aux recensements nécessaires, de faire les investigations nécessaires pour la construction du marché moderne de Kaolack", a expliqué M. Sarr lors d’un Comité régional de développement (CRD) spécial destiné à recueillir les préoccupations des acteurs.
 
Ce comité qui sera dirigé par le gouverneur de la région, Al Hassan Sall, comprendra des délégués des commerçants, des représentants des services déconcentrés de l’Etat, des forces de sécurité, ou encore du secteur privé, a précisé le ministre.
 
"A l’issue des travaux, ce comité technique inclusif [devra] nous faire des propositions concrètes concertées [que] nous soumettrons au président de la République, Macky Sall", a-t-il ajouté.
 
Le projet de construction d’un marché moderne à vocation sous régionale à Kaolack est une "initiative du gouvernement du Sénégal", a rappelé le ministre, précisant toutefois que la prérogative de construire des marchés relève de la compétence des mairies.
 
"La construction d’un marché moderne à Kaolack entre dans le cadre d’un programme national de réhabilitation et de modernisation des marchés du Sénégal, initié par l’Etat. Cela veut dire que Kaolack et toutes les autres régions auront des marchés modernes", a-t-il justifié.
 
"C’est le cas, a-t-il indiqué, au niveau du Pôle urbain de Diamniadio, où l’Etat construit un marché international d’un coût de 54 milliards francs CFA. Nous y construisons aussi une foire d’échanges et d’expositions. A Diaobé, les travaux du marché sont également en cours."
 
Alioune Sarr a estimé que la nécessité de doter Kaolack d’un marché moderne répond à plusieurs critères, parmi lesquels "sa position de carrefour, mais aussi sa position [démographique]".
 
L’adjoint au maire de Kaolack, Elimane Mandiaye Cissé, a pour sa part souligné que la mairie s’engage à accompagner l’Etat dans la réalisation de ce projet.
 
"La mairie est prête à accorder une assiette foncière pour l’implantation de ce marché moderne mais en dehors du centre-ville", a-t-il souligné, expliquant que "la commune et l’Etat n’ont plus d’assiette foncière dans le centre-ville".
 
"Nous attendons les propositions qui seront retenues par les acteurs et les autorités pour accompagner l’Etat dans ce projet important", a-t-il ajouté, rappelant que le marché central de Kaolack, construit en 1936, a connu une série d’incendies, dont le plus récent a eu lieu le 8 avril dernier.
 
"Le marché central est dans l’insécurité, il a atteint depuis les limites de ses capacités. Donc, on ne peut plus continuer ainsi avec ce marché central tel qu’il fonctionne actuellement, il faut trouver une solution", a ajouté M. Cissé.

AB/ASB/ASG