Kaolack : lancement des activités des cantines de commercialisation du
APS
SENEGAL-USA-CONSOMMATION

Kaolack : lancement des activités des cantines de commercialisation du "fondé"

Kaolack, 9 déc (APS) – Au total, cinquante-neuf cantines standardisées de commercialisation du "fondé", une nourriture locale à base de mil, seront ouvertes à travers le pays, dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet américain de création et de pérennisation d’une chaîne de valeur de cette céréale, a appris l’APS samedi de ses initiateurs.
 
Ces cantines dénommées "SUNU FONDE", déjà implantées dans plusieurs régions du Sénégal, seront gérées par des femmes formées et encadrées dans le cadre de la mise en œuvre du Projet des services des entreprises du mil (PSEM) financé par le département de l’agriculture des Etats-Unis d’Amérique (USDA), a-t-on appris lors de la cérémonie de lancement tenue à Kaolack.
 
"Cette initiative a été lancée pour contribuer à la valorisation du mil. Nous pensons que pour booster la production de cette céréale, il nous faut trouver des niches de commercialisation et cela passe par la transformation", a confié à des journalistes, Laurent Gomis, directeur de CLUSA, organe d’exécution du projet au Sénégal.
 
En tout, 150 cantines "SUNU FONDE" seront implantées dans le pays d’ici à 2019, contribuant ainsi à la création d’emplois et de revenus pour les populations, a laissé entendre M. Gomis.
 
"C’est un projet innovant dans le domaine de la transformation et de la commercialisation des produits locaux. Tout le monde reconnaît la valeur nutritive du mil. L’innovation du projet réside surtout dans la possibilité offerte aux cantinières d’exercer leurs activités dans un cadre hygiénique favorable", a pour sa part dit, Jean Paul Malick Faye, adjoint du gouverneur de Kaolack.
 
Les cantinières organisées également en coopérative dans le cadre de la pérennisation des acquis du projet qui s’achève en 2019, seront reconnaissables par les uniformes de couleur bleue mis à leur disposition et la configuration uniformisée des cantines, selon les responsables du projet.
 
"Nous devons promouvoir le consommer local pour atteindre la souveraineté et la sécurité alimentaire, un des objectifs du Plan Sénégal émergent. Si nous arrivons à booster la consommation des céréales locales, la production va s’accroître", a-t-il notamment fait valoir.
 
"Quand j’ai vu la première fois le prototype de cantine, j’ai tout de suite dit que c’est ce qu’il nous fallait pour réussir ce projet de commercialisation. Ce sont des cantines dotées d’ustensiles adéquates qui attirent la curiosité des populations. Elles nous demandent sans cesse de démarrer nos activités", a réagi, Mme Sène, une cantinière.

AKS/ASB