Exportations : La filière anacarde a apporté un plus-value de 3,5 à 4 points (ministre)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-COMMERCE

Exportations : La filière anacarde a apporté un plus-value de 3,5 à 4 points (ministre)

Ziguinchor, 5 juin (APS) - La filière anacarde a apporté un plus-value de 3,5 à 4 points à la balance des exportations sénégalaises, a révélé mardi à Ziguinchor(Sud) le ministre du Commerce, Alioune Sarr.
 
"Le chiffre d’affaires pour la présente campagne de commercialisation d’anacarde est estimé à 50 milliards de francs CFA, ce qui est équivalent à 3,5 à 4 points sur la balance des exportations. Entre 2012 et 2018, les exportations du Sénégal ont progressé de 21 points. Si l’on y ajoute 4% de plus, nous aurons un taux d’exportation de 25%", a-t-il dit.
 
Alioune Sarr a visité mardi après-midi MV Teos, un bateau porte-conteneurs d’une capacité de près de 5000 tonnes. Ce navire est arrivé lundi au port de Ziguinchor (sud) en vue de contribuer à "relever le défi de transporter les 50 000 tonnes d’anacarde" de la zone sud vers Dakar.

"L’objectif de cette mesure est de capter tout le flux financier généré par la filière anacarde. Le trafic au niveau du port de Ziguinchor s’est amplifié avec la présence de plusieurs camions. Depuis l’achat du cajou, la collecte, l’ensachage, la restauration, le transport et tous les services annexes générés par cette filière vont permettre de booster l’économie locale", a expliqué le ministre du Commerce.
 
Selon lui, le président de la République Macky Sall a consenti un investissement de 22 milliards pour faire de Ziguinchor un hub logistique sous régional .
 
"La présence de ces bateaux à grand tirant d’eau va booster l’économie de la région de Ziguinchor parce que l’exportation de beaucoup de produits se fera à partir de Ziguinchor. Le Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC) a mobilisé tous les chargeurs, les armateurs et tous les acteurs à redynamiser l’infrastructure portuaire de Ziguinchor", a indiqué le ministre du commerce.
 
Les responsables de COSAMA, affréteur du navire Teos, ont assuré au ministre la venue d’un troisième navire, "Djilor", avant fin juin pour permettre au Sénégal de devenir exportateur d’anacarde.

BHC/ASG/ASB