Diourbel : Le budget de la chambre de commerce arrêté à plus 42 millions FCFA
APS
SENEGAL-COMMERCE

Diourbel : Le budget de la chambre de commerce arrêté à plus 42 millions FCFA


Diourbel, 5 juin (APS) - Le projet de budget de la chambre de commerce de Diourbel, adopté mardi à l’unanimité, s’équilibre en recettes et en dépenses à 42 millions 111 mille francs CFA, soit une baisse de 8 millions 048 mille CFA par rapport à l’exercice précédent, a constaté l’APS.

‘’On vient de voter notre budget qui s’est équilibré en recettes et en dépenses à 42 111 000 francs CFA. Le budget a subi une baisse de 8 048 000 francs CFA parce que l’exercice 2017 était de 50 159 000 francs CFA’’, a dit son président Moustapha Cissé Lô.


M. Lô s’exprimait au cours de l’assemblée générale de la chambre de commerce pour le vote du compte définitif de 2017 et celui du budget de 2018.


Selon lui, cette baisse est due à la subvention du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC) qui donnait chaque année une enveloppe de 10 millions FCFA. Selon lui, ’’par mesure de prudence’’, la chambre de commerce a "enlevé cette rubrique’’.


Pour lui, ‘’l’équipe qui gère la chambre de commerce assure une transition pour encore deux ans’’. De fait, "il s’agit de prioriser les dépenses avec les moyens du bord’’, a-t-il expliqué.


Moustapha Cissé Lô a souligné que la chambre de commerce qui constitue l’interface entre l’Etat et le secteur privé au niveau régional, doit  encadrer et assister les opérateurs économiques.


Pour ce faire, elle doit être présente à leurs côtés en organisant des séminaires et des ateliers pour  renforcer les capacités des acteurs économiques de la région dans tous les domaines.


Venu représenter le ministre du Commerce, le chef du service régional du commerce, Amadou Touba Niane, a exhorté la chambre de commerce de Diourbel à conquérir le marché pour relever son budget, vu les nombreuses potentialités de la région.


La rencontre s’est également déroulée en présence de l’adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives et du représentant du ministère des Finances.


FD/ASG