Aminata Assome Diatta prône une
APS
SENEGAL-EGYPTE-COMMERCE

Aminata Assome Diatta prône une "solide coopération" avec Le Caire

Dakar, 8 juil (APS) – La ministre du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises (PME), Aminata Assome Diatta, a insisté jeudi à Dakar, sur la nécessité d’instaurer une "solide coopération" susceptible d’aboutir à de bonnes relations économiques entre le Sénégal et l’Egypte.
 
’’Il nous faut aujourd’hui, dépasser le partenariat de circonstance et d’instaurer une solide coopération par une réelle volonté d’aboutir à des bonnes relations économiques’’, a-t-elle déclaré. 
 
Mme Diatta intervenait lors d’une rencontre du Conseil d’affaire Egypte-Sénégal, tenue en collaboration avec club Afrique développement et le groupe Attijariwafa Bank, avec la participation de plusieurs hommes d’affaires des deux pays. 
 
Elle a fait remarquer que les statistiques des échanges révèlent que l’Egypte reste le 34 ème fournisseur du Sénégal. 
 
’’Pour l’année 2020, nos importations ont atteint 19 milliards de francs CFA contre 454 millions pour les exportations, démontrant comment la balance commerciale du Sénégal est déficitaire vis-à-vis de l’Egypte’’, a rappelé la ministre du Commerce
 
Mme Diatta a estimé que ces niveaux d’échanges et le déséquilibre de la balance commerciale étaient loin de refléter les potentialités de deux pays.
 
’’Dans un tel contexte, il faudrait changer de cap à travers l’exploitation des potentialités que nous offrent la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF)’’, a-t-elle fait valoir.
 
’’Le continent est dans une nouvelle phase grâce à la ZLECAF) en ouvrant plus de perspective entre les nations et surtout entre nos deux pays’’, a souligné de son côté la ministre égyptienne du Commerce et de l’Industrie, Nevine Gamea. 
 
Elle a émis le souhait d’ accroître les relations entre l’Egypte et le Sénégal et examiner par ailleurs les défis intervenant dans le développement des commerces entres les nations africaines.
 
’’Nous sommes ici pour unir les efforts en vue de développer nos relations de commerce et d’industrialisation, étant donné que le Sénégal demeure un pays ouvert pour nous en Afrique de l’Ouest’’, a indiqué la ministre égyptienne.
 
Dans cette perspective, elle a rappelé que le Conseil des affaires égypto-sénégalais demeure un canal permettant de développer et de participer à la croissance du secteur industriel des deux pays. 
 
’’Nous souhaitons dans ces échanges, renforcer le partenariat public-privé et faire en sorte que ces relations ne se limitent pas seulement au commerce, mais plutôt au développement industrielle’’, a-t-elle ajouté.
 
’’Nous apprécions à sa juste valeur cette initiative dans la mesure où elle permet de booster la coopération entre les deux pays en matière d’échanges commerciaux et d’industrialisation’’, a pour sa part soutenu, le chef du comité des affaires parlementaires, des fédérations égyptiennes, Dr Sherif El Gabaly.
 
Selon lui, les parties prenantes doivent faire en sorte que les échanges des produits et des biens entre les deux pays leur soient tous favorables. 
 
’’Nous sommes appelés à faire en sorte que les échanges entre nos deux pays s’accroissent tout en renforçant aussi des visites de part et d’autre afin que les hommes affaires sénégalais voient aussi ce qui se passe dans le secteur industriel égyptien’’, a-t-il laissé entendre.
 
Le vice-président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD), Ibrahima Diaga, a assuré que le protocole d’accord des conseils égypto-sénégalais, servira de base de redynamisation des relations économies entre les deux pays. 
 
"Il sera porteur d’encouragement de relation de partenariat et de renforcement de la coopération entre le Sénégal et l’Egypte’’, a-t-il ajouté.


AMN/ASB/AKS