La ’’rénovation
APS
SENEGAL-ECONOMIE-JUSTICE

La ’’rénovation" de l’environnement juridique des affaires saluée par un responsable de l’APIX

Somone (Mbour), 24 juil (APS) - Les efforts entrepris par le gouvernement sénégalais ces dernières années en matière de rénovation de l’environnement juridique des affaires devraient contribuer à la dynamique de la promotion des investissements, a laissé entendre, lundi, le secrétaire général de l’Agence pour la promotion des investissements et des grands travaux (APIX), Omar Seck.
 
S’exprimant lors d’un atelier de formation en pratique de la médiation et de la conciliation des professionnels sénégalais, dont il présidait la cérémonie d’ouverture, à Mbour, il a salué "les efforts entrepris" par le ministère de la Justice ces dernières années.
 
Les initiatives de ce département "ont permis l’adoption d’une dizaine de textes légaux et réglementaires, entrainant ainsi la rénovation de l’environnement juridique des affaires au Sénégal", a-t-il indiqué.
 
"Nous évoluons dans un monde qui évolue vite, où chaque Etat doit faire prévaloir ses avantages compétitifs pour présenter une bonne image, afin d’attirer de plus en plus d’investisseurs qui créent des emplois productifs pour les milliers’’ de jeunes et de femmes en particulier, a dit M. Seck.
 
Il a suggéré que soient mises en exergue "les avancées notables" enregistrées par le gouvernement sénégalais ces dernières années en matière d’amélioration de l’environnement des affaires en général et de justice commerciale en particulier.
 
Le SG de l’APIX a rappelé que le Sénégal avait adopté un décret datant du 24 décembre 2014 et relatif à la médiation et à la conciliation, complété par un arrêté en date du 20 février 2015 portant installation du Comité national de médiation et de conciliation et un autre du 11 janvier 2016 approuvant le règlement de procédure du Comité national de médiation et de conciliation.
 
"Ces réformes ont apporté plus de transparence dans la présentation des pièces entre les parties, mais aussi des solutions à l’amiable auxquelles les parties aboutissent, qui sont plus durables et plus économiques, en intégrant des éléments qu’une juridiction classique ne peut prendre en compte", a relevé le secrétaire général de l’APIX.
 
Il a ajouté qu’en conséquence, "la récente rénovation de la carte judiciaire a permis une meilleure gestion du management des juridictions", signalant que de manière générale, la médiation et la conciliation "sont des procédures extrajudiciaires" se caractérisant par "la souplesse et la rapidité" dans le règlement des différends en matière économique, commerciale et financière.
 
"La médiation et la conciliation permettront de consolider les efforts déjà entrepris dans le cadre du Programme de réforme de l’environnement des affaires et de la compétitivité (PREAC), notamment dans l’axe justice commerciale", a souligné M. Seck.
 

ADE/BK