Turkish Airlines a augmenté de 50 ses destinations vers l’Afrique depuis 2004 (responsable)
APS
MONDE-AVIATION

Turkish Airlines a augmenté de 50 ses destinations vers l’Afrique depuis 2004 (responsable)

De l’envoyée spéciale de l’APS : Seynabou Kâ 
 
Istanbul, 17 déc (APS) - La compagnie aérienne nationale turque Turkish Airlines se félicite d’avoir contribué au renforcement entre la Turquie et l’Afrique ces dernières années, en multipliant par neuf en moins de 15 ans, le nombre de ses lignes desservant le continent africain.
 
"En 2004, nous desservions 5 ou 6 destinations en Afrique et aujourd’hui, nous en sommes à 56 destinations. Donc en un peu plus de 10 ans, nous avons eu une augmentation de 50 destinations", a dit son vice-président des ventes en charge de l’Europe du Nord, des Etats Baltes et de la Russie, Mahmut Yayla.
 
S’exprimant lors d’un entretien avec des journalistes sénégalais au siège social de la compagnie à Istanbul, il a fait état d’un "développement très important du trafic" de sa compagnie en Afrique.
 
"Nous sommes la compagnie étrangère qui dessert le plus de destinations en Afrique", affirme-t-il, soulignant que ce progrès a certes un intérêt économique pour Turkish Airlines, mais contribue aussi à développer les échanges culturels et commerciaux entre son pays et le continent africain.
 
"Les relations entre l’Afrique et la Turquie s’enrichissent et se développent. C’est cette vision que la Turkish Airlines développe à travers ses vols à destination de l’Afrique", a dit M. Yayla, selon qui la compagnie turque et les citoyens turcs en général "portent beaucoup d’intérêt à l’Afrique". 
 
"D’autres accords bilatéraux qui nous permettent d’augmenter le trafic en Afrique ont été signés avec d’autres compagnies pour que nos passagers africains puissent prendre d’autres compagnies et rallier leurs destinations finales", a-t-il fait savoir. 
 
Sur les vols de Turkish Airlines entre les pays africains, le vice-président des ventes en charge de l’Europe du Nord, des Etats Baltes et de la Russie estime que de telles possibilités nécessitent "une parfaite organisation".
 
"Il y a des régulations qui nous permettent ou pas d’effectuer ces types de trafic. Les compagnies aériennes doivent en faire la demande auprès des gouvernements, certains acceptent, d’autres non", a relevé Mahmut Yayla.
 
La Turkish Airlines a inauguré, vendredi, sa nouvelle destination vers Lusaka (Zambie) après celle de Banjul (Gambie) deux semaines plutôt.
 
Selon Mahmut Yayla, la compagnie a affrété des Boeings de nouvelle génération vers ces nouvelles destinations et envisage d’augmenter au besoin le trafic vers ces pays. 
 
Parlant des projets réalisés par sa compagnie en Afrique, il a signalé qu’un "lounge" avait été ouvert par Turkish Airlines au Kenya pour les passagers en classe business.
 
Interrogé sur un éventuel partenariat entre sa compagnie et celle d’Air Sénégal, M. Yalya assure qu’aucun projet n’est en cours pour le moment, mais ajoute que sa structure reste ouverte à toute proposition.
 
"Il s’agit, pour nous, une fois que la destination est inaugurée, de voir les besoins sur chaque destination afin d’y apporter les solutions nécessaires ou d’augmenter les vols dans la journée pour le confort des passagers", a-t-il indiqué.
 
"Nous avons aussi des projets sociaux et dans ce cadre, nous faisons voyager des enfants d’Afrique dans les pays nordiques", a-t-il souligné.
 
Selon M. Yalya, la compagnie recrute directement dans les pays où elle dessert. "Par ailleurs, nous leur proposons en Turquie, toutes les formations dont ils peuvent avoir besoin. Nous avons aussi des accords avec des universités qui nous proposent des gens pour l’aviation", a-t-il ajouté.
 
"Nous avons en Tanzanie des projets de formation et nous avons affrété des avions cargos avec de la nourriture et de l’eau direction de la Somalie", a-t-il par exemple noté.
 

SK/BK