Urbanisme et habitat social : des opportunités présentées à des investisseurs
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Urbanisme et habitat social : des opportunités présentées à des investisseurs

Dakar 4 nov (APS) – Les opportunités d’investissement offertes par les projets et programmes du ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, ont été présentées à des investisseurs au cours d’un atelier d’échanges et de partage organisé lundi à Dakar, a constaté l’APS.

La rencontre a enregistré la participation d’une quarantaine de chefs d’entreprise locaux, membres du Club des investisseurs sénégalais (CIS).

Elle a notamment consisté à une présentation des opportunités d’investissements relatives notamment au projet de construction de 100.000 logements sociaux durant les 5 prochaines années, au Programme zéro bidonvilles, au Programme des zones d’aménagement concerté, à l’économie des déchets, à l’habitat social coopératif, entre autres.

’’Le secteur privé national, à travers son ancrage sociologique, est mieux placé pour comprendre les enjeux du pays en vue d’apporter des réponses adéquates’’, a ainsi déclaré Abdou Karim Fofana, ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique.

Intervenant lors de l’atelier, Fofana a notamment assuré la délégation du Club des investisseurs sénégalais du soutien de son département dans l’accès aux appels d’offre et à la commande publique.

’’Nous vous faisons confiance, vous protégerons et vous privilégierons dans les parts de marché public. Mais en contrepartie nous exigerons de la qualité et du sérieux dans les délais de réalisations’’, leur a-t-il fait savoir.

Le directeur exécutif du CIS, docteur Abdourahmane Diouf a pour sa part souligné la nécessité d’une ’’implication pleine et entière des investisseurs sénégalais pour compléter, par des fonds privés, la dynamique de croissance économique du pays’’.

’’L’accès à notre marché national doit être un acquis’’, a-t-il insisté.

Selon lui, cet accès au marché devrait faire du secteur privé un ’’outil stratégique indispensable et un principal metteur en œuvre des politiques économiques de l’Etat’’.

‘‘Le CIS est disposé à chercher des financements (additionnels) pour accompagner l’Etat’’, a assuré le directeur exécutif du CIS tout en insistant sur le fait que cette structure avait pris en compte l’importance des enjeux liés à l’habitat, au logement et à la gestion des déchets au Sénégal . 

Il a, à cet égard, invité les parties prenantes à initier des réflexions pouvant permettre d’identifier les contraintes respectives afin de trouver de meilleures solutions pour un privé national fort et compétitif.

S’agissant par exemple de l’érection de 100 000 logements sociaux durant les cinq prochaines années, l’axe Dakar-Thiès-Mbour devrait concentrer 60 % du projet, tandis que le reste sera réparti sur l’ensemble du territoire, a expliqué le directeur de la construction et de l’habitat, Ousmane Wade.

Il a rappelé que la priorité sera mise sur les villes de plus de 10 000 habitants et, où il existerait une demande solvable.

A travers les 27 pôles urbains identifiés dont 6 sur l’axe Dakar, ’’ce projet devrait permettre de booster une filière locale dans l’écosystème de la construction qui est composé de près de 31% de matériels importés’’, a fait valoir Wade.

’’Sur les cinq années, l’initiative devrait avoir une incidence de quelque 1000 milliards de FCFA sur le produit intérieur brut (PIB) et pourrait générer 1 million d’emplois’’, a soutenu le directeur de la construction et de l’habitat.


SMD/AKS