Progression de  5,2%, des recettes publiques entre 2014 et 2015 (ministère Finances)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Progression de 5,2%, des recettes publiques entre 2014 et 2015 (ministère Finances)

Dakar, 5 mai (APS) - Les recettes de l’Etat ont progressé de 5,2 % entre 2014 et 2015, passant de 1927 à 2026 milliards de francs CFA dans cet intervalle, apprend-on du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP).
 
"Le renforcement de la mobilisation des ressources de l’Etat s’est poursuivi à travers une meilleure connexion des régies de recettes. Les ressources totales de l’Etat ont progressé de 5,2% passant de 1927 milliards FCFA en 2014 à 2026 milliards en 2015", renseigne la Lettre de politique sectorielle de développement (LPSD) de ce département pour 2017-2021.
 
La LPSD du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan a fait l’objet d’une rencontre de partage présidée vendredi, à Dakar, par le ministre délégué chargé du Budget, Birima Mangara, en présence de représentants des partenaires techniques au développement et de la société civile.
 
Selon ce document, cette progression se justifie par "un environnement économique propice" combiné à la conduite de plans d’action assortis de mesures visant l’amélioration de la mobilisation des recettes fiscales et douanières escomptées par les régies financières.
 
Il s’agit notamment de "recettes budgétaires pour 1708,8 milliards FCFA, du reliquat au titre des ressources Mittal pour 28,2 milliards FCFA, de dons pour 232 milliards F CFA et des ressources du Fonds de soutien à l’énergie (FSE) pour 57,4 milliards FCFA".
 
Le même document, en son chapitre intitulé "Aperçu de la situation économique sociale : Ressources totales de l’Etat", mentionne que le taux de pression fiscale avait été projeté à 19,8% en 2015, dépassant le seuil de 17% fixé par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), dans le cadre du Pacte de convergence de cette organisation sous-régionale.
 
Cette amélioration est "en partie imputable aux effets de l’application effective du nouveau code général des impôts (CGI), entré en vigueur en janvier 2013’’, selon les services du ministère des Finances.
 

YB/BK