Le PM exhorte le privé à contribuer au maintien du PIB actuel
APS
SENEGAL-ECONOMIE-PERSPECTIVES

Le PM exhorte le privé à contribuer au maintien du PIB actuel

Dakar, 8 déc (APS) - Le Premier ministre, Mahammed Dionne, a invité jeudi à Dakar le secteur privé à prendre le relais de l’Etat dans le domaine de l’investissement, pour le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB), actuellement de l’ordre de 6,5%.
 
"Nous arrivons à des limites dans la promotion de la croissance via l’investissement public. C’est au secteur privé de prendre le relais, notamment le secteur privé national", a-t-il dit lors la présentation du premier projet de la Zone économique spéciale intégrée de Dakar (ZESI).
 
"Depuis 2014, nous commençons à stabiliser la croissance’’, soutenu le chef du gouvernement sénégalais, rappelant que le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) tourne actuellement "autour de 6,5%". 
 
"Cette année, nous devrions faire davantage. Mais, il faut le dire pour le constater et un peu pour le déplorer, cette croissance est portée essentiellement par l’investissement public", a commenté Mahammed Dionne.
 
Selon le PM, dans ce "contexte de rattrapage", le gouvernement sénégalais "a initié des investissements massifs" comme à Diamniadio (sortie de Dakar), où il est en train de réaliser un parc industriel, en vue de contribuer à un cadre favorable à l’investissement, la création de richesse et d’emplois. 
 
Mahammed Dionne a indiqué le président de la République Macky Sall avait déjà instruit le gouvernement d’accélérer le processus de création d’emplois. 
 
"C’est ce qu’ambitionne cet important projet porteur à terme de 60 mille emplois pour notre jeunesse’’, a-t-il soutenu au sujet de Zone économique spéciale intégrée (ZESI) dont le lancement "consacre notre entrée de plain-pied dans le processus de mise en œuvre d’un des programmes économiques définis par le président Macky Sall".
 
"Certains grands chantiers se distinguent pour leur contribution à la création d’emplois, L’apprentissage du secteur privé local et le rééquilibrage de la balance commerciale, ainsi que le rapport à l’aménagement du territoire et le processus d’acquisition technologiques", a indiqué Mahammed Boun Abdallah Dionne. 
 
Le Premier ministre a émis le souhait de voir le premier projet de la Zone économique spéciale intégrée inauguré "dans 10 mois", sachant qu’un promoteur chargé du développement d’une partie dudit site a été déjà sélectionné dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Zone économique spéciale intégrée de Dakar (ZESI).
 
Celle-ci est présentée comme "un espace d’accueil d’activités économiques qui a pour vocation d’offrir un ensemble d’infrastructures et de services qui assurent aux entreprises les meilleures conditions d’exercice de leurs activités". 
 
Le projet comprendra un parc industriel, des espaces de services, des bureaux et une plate-forme logistique. 
 
BHC/BK