La jeunesse invitée à s’impliquer dans la création de richesse en Afrique
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE

La jeunesse invitée à s’impliquer dans la création de richesse en Afrique

Diamniadio, 17 jan (APS) - Le président Macky Sall a souligné jeudi la nécessité pour la jeunesse africaine de s’impliquer davantage dans la production de richesse et la création de la valeur ajoutée sur le continent.
 
Intervenant à la troisième Conférence internationale sur l’émergence en Afrique ouverte à Diamniadio, dans la région de Dakar, le chef de l’Etat sénégalais a notamment souligné l’importance pour le continent de disposer d’une jeunesse dynamique et bien formée dans sa quête d’émergence.
 
"Il nous faut une jeunesse dynamique et bien formée, mais pas une jeunesse formée à insulter, encore moins d’organisations non gouvernementales qui nous dicteraient la voie à suivre pour développer nos pays", a-t-il expliqué.
 
"Vous penser que c’est en insultant les chefs d’Etat et tout le monde que l’Afrique va se développer ?", s’est ainsi interrogé Macky Sall avant d’inviter les jeunes à s’impliquer dans la production et la création de richesse.
 
"Il faut que les dirigeants africains travaillent avec les sociétés civiles africaines qui doivent aussi tenir compte de l’environnement de leur continent. Nous ne sommes pas l’Europe, l’Amérique ou l’Asie, nous sommes l’Afrique. Travaillons à partir de ce que nous sommes et de ce que nous voulons que l’Afrique soit", a-t-il indiqué.
 
Il a également plaidé pour la mobilisation des ressources, des partenariats en  tirant profit de la valorisation de l’investissement.
 
"Nous avons besoins des partenariats avec nos institutions internationales pour que l’accès au crédit en Afrique puisse se faire de façon raisonnable. On ne peut pas tout temps nous rétorquer des risques potentiels sur le continent", a-t-il fait remarquer
 
"Il n’y a plus de risques qu’ici que dans certains pays développés puisque l’Afrique paie sa dette. Les crédits avancés sont payés, il faut qu’on nous permette d’avoir accès à des crédits à longue durée avec des taux préférentiels", a proposé le président sénégalais.
 
La troisième édition de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique (CIEA-III) s’est ouverte ce jeudi peu avant 11 heures au Centre international de conférences Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio, sous la présidence du chef de l’Etat, Macky Sall et en présence de son homologue malien Ibrahima Boubacar Keita.
 
La rencontre a également enregistré la présence des Premiers ministres malaisien et ivoirien Mahathir Bin Mohamad et Amadou Gon Coulibaly. Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, et plusieurs ministres africains et européens assistent aussi à cette troisième de la CIEA.
 
Cette rencontre de deux jours est organisée par le gouvernement du Sénégal, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Elle a pour thème : "Emergence, Secteur privé et inclusivité".


BHC/AKS/ASB