Compétitivité, formalisation et territorialisation : trois grands défis de l’entreprise sénégalaise
APS
SENEGAL-ENTREPRISE-DEFIS

Compétitivité, formalisation et territorialisation : trois grands défis de l’entreprise sénégalaise

Tambacounda, 27 oct (APS) - La compétitivité, la formalisation et la territorialisation sont les trois grands défis auxquels est confrontée l’entreprise sénégalaise, a indiqué, vendredi à Tambacounda, le directeur général de l’ADEPME, Idrissa Diabira. 
 
La compétitivité, la formalisation et la territorialisation sont les trois grands défis auxquels la PME fait face, a dit M. Diabira, en marge d’un CRD de lancement au conseil départemental des activités du volet Densification et assistance technique aux PME du ’’Programme Développer l’emploi au Sénégal’’. Il est mis en œuvre notamment par l’ADEPME et l’AFD.
 
Interpellé sur les défis de la PME sénégalaise, M. Diabira citant les grandes conclusions du recensement général des entreprises, que vient de publier l’ANSD, a relevé que le premier défi et celui de la productivité et de la compétitivité.
 
"Sur 100 entreprises au Sénégal, 998 sont des PME, et 0,2% des entreprises au Sénégal sont des grandes entreprises", a-t-il poursuivi. Ces 0,2% des entreprises font 70% des chiffres d’affaires. Ce qui signifie que la plupart des autres entreprises n’ont pas de productivité suffisante, ni de capacité de création de richesses suffisante.
 
"La formalisation des entreprises est aussi un défi majeur des entreprises, auquel on doit s’atteler", a poursuivi le DG de l’ADEPME, précisant que 97% des entreprises sont informelles, avec 3% seulement de ces entreprises qui disposent d’états financiers.
 
En troisième lieu, il y a un défi de la territorialisation des entreprises. "Sur 100 entreprises, plus de 60, voire 70 sont concentrées à Dakar, Thiès et Diourbel", a-t-il souligné à ce propos.
 
Pour relever ces défis, il faudra donner aux entreprises un accès à des services non financiers, et "faire en sorte que les entreprises puissent se donner de la perspective pour se développer". 
 
Le Programme "Développer l’emploi au Sénégal", qui cible huit régions de départ de migrants, vise à s’attaquer à ces défis. Il cherche à densifier le tissu de PME à travers les pays, mais aussi à assurer une assistance technique aux entreprises pour leur formalisation. 
 
La formation professionnelle est aussi un volet de ce programme, dont l’objectif est de s’attaquer aux causes profondes de la migration.

ADI/ASG/ASB