L’engagement dans la lutte contre le blanchiment de capitaux doit rester ‘’ferme et constant’’ (officiel)
APS
AFRIQUE-SENEGAL-FINANCES-GOUVERNANCE

L’engagement dans la lutte contre le blanchiment de capitaux doit rester ‘’ferme et constant’’ (officiel)

Somone (Mbour), 12 déc (APS) –Le Garde des sceaux, ministre de la Justice, Me Malick Sall, a estimé samedi que l’engagement dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme doit rester ‘’ferme et constant’’. 

 
‘’Sans nul doute, notre engagement à lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme doit rester ferme et constant’’, a-t-il notamment soutenu.
 
Il prenait part, à Somone (Mbour, ouest), à la 22ième réunion du Conseil ministériel du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (GIABA).
 
‘’C’est cet engagement qui fait que nous continuerons à attacher du prix à ce cadre de rencontre qui nous offre l’opportunité de définir les stratégies les plus adaptées et de mettre en place les mécanismes les plus pertinents pour combattre la criminalité financière’’, a-t-il poursuivi.
 
Selon lui, le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a fait de ‘’la gouvernance, les institutions, la paix et la sécurité’’ , de l’un des trois axes du Plan Sénégal émergent (PSE), cadre de référence en matière de politique de développement.
 
‘’Le Sénégal accorde une importance particulière à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme et la prolifération des armes. Cet engagement est plus que jamais d’actualité’’, a déclaré le ministre de la Justice. 
 
Selon lui, la ‘’pandémie de la criminalité financière’’ a existé bien avant celle de la COVID-19. Elle se perpétue et cohabite avec celle-ci pour constituer des ‘’menaces sérieuses’’ qui méritent toute l’attention des autorités sénégalaises.
 
 
 
ADE/OID