Entreprenariat rapide : 1,9 milliard alloué à la région de Thiès
APS
SENEGAL-ENTREPENARIAT-FINANCEMENT

Entreprenariat rapide : 1,9 milliard alloué à la région de Thiès

Thiès, 11 mai (APS) - La région de Thiès recevra une enveloppe de 1,9 milliard de francs CFA destinés à financer des projets de jeunes et de femmes, dans le cadre d’un programme national confié à la Délégation générale à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes, a annoncé vendredi le ministre délégué en charge de cette structure.
 


Pape Amadou Sarr a relevé lors d’un CRD spécial organisé dans la ville de Thiès, qu’une enveloppe d’1,9 milliard de francs CFA a été affectée à la région de Thiès pour l’année 2018, en vue de financer tous les projets viables portés par des femmes et des jeunes âgés de 18 à 40ans.

Ces crédits seront octroyés à un taux d’intérêt de 5%, à l’exception des personnes vivant avec un handicap et des mineurs en difficultés, en phase de réinsertion après une incarcération, qui se verront appliquer un taux de 0%.

La répartition par département se présente comme suit : Tivaouane se retrouve avec 539,197 millions de francs CFA, Thiès avec 745,446 millions et Mbour avec 710,159 millions de francs CFA.

La ville de Thiès, toutes les trois communes réunies, a droit à une enveloppe de 383 millions de francs CFA.

Les critères de densité de la population et du nombre d’unités économiques présentes dans une zone ont notamment présidé à cette répartition qui est allée jusqu’au niveau des communes. Ils sont basés sur des données de l’Agence nationale pour la démographie et la statistique (ANSD).

La DER prévoit, au-delà des financements, tout un dispositif pour alléger toutes les lourdeurs administratives, afin de permettre au demandeur d’être édifié au bout de 3 semaines sur la suite accordée à sa demande de financement.

Un encadrement est prévu pour aider les porteurs de projet à rectifier certains impairs dans la formulation de leur projet, et pour les aider à disposer d’une garantie auprès des institutions financières.

M. Sar a annoncé que sur les 15 milliards prévus pour l’ensemble du pays, ‘’environ 10 milliards sont disponibles’’. ‘’Le dépôt des dossiers commence le 15 mai et le 1-er juin, les premiers financements, ce sera le 1-er juin’’, a dit le ministre.

Une équipe dirigée par le gouverneur avec comme point focal, l’adjointe au gouverneur sera chargée de surveiller le respect des procédures.

Les postulants devront remplir un formulaire en ligne sur le site de la DER, a dit M. Sarr ajoutant que la Délégation ‘’répondra à toutes les demandes’’, qu’elles soient accordées, rejetées, ou susceptibles d’être améliorées.

Le ministre a rassuré les participants à ce CRD sur la l’objectivité et la neutralité qui caractériseront les procédures de sélection, sans ‘’aucune coloration politique’’.

L’équipe qui l’entoure est composée entre autres de huit banquiers, d’économistes et de statisticiens, a relevé M. Sarr lui-même ancien directeur général du secteur financier au ministère de l’Economie et des Finances.

Il suffira de disposer d’une carte nationale d’identité, d’un certificat de résidence et d’un projet viable, a-t-il dit. ‘’On ne demandera pas de carte d’électeur’’.

Une autre enveloppe par secteur d’activités arrivera ‘’dans 6 mois’’, et concernera l’agriculture, l’horticulture, la pêche, l’artisanat, l’économie numérique, entre autres.

Déjà, 1 milliard de francs CFA a été mis à la disposition du ministère de l’Elevage pour financer l’opération Tabaski, la filière lait, entre autres, a-t-il relevé.

‘’1,9 milliard c’est une grosse enveloppe et un début qui permettra aux structures les plus rapides de pouvoir chaque année renouveler leur financement’’, mais également aux jeunes de créer leur entreprise, a dit le gouverneur Amadou Sy qui présidait la rencontre.

ADI/OID