CEDEAO : Le président de la Commission dénonce la signature des APE intérimaires par certains pays membres
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE

CEDEAO : Le président de la Commission dénonce la signature des APE intérimaires par certains pays membres


Dakar, 18 août(APS) - La signature des ‘’accords intérimaires’’ avec l’Union européenne par certains pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) risque de saper la consolidation du marché commun régional, a déclaré jeudi à Dakar le président de cette commission Marcel Alain de Souza.



‘’La mise en œuvre des accords intérimaires sur le marché communautaire des produits européens à des droits douaniers préférentiels, différents de ceux du Tarif extérieur commun (TEC) de la CEDEAO, va saper tous les efforts en commun pour consolider le marché régional’’, a-t-il dit.



Le président de la commission de la CEDEAO s’exprimait à l’ouverture du Conseil des ministres des Finances de la CEDEAO, consacré à l’évaluation du TEC


Marcel Alain de Souza a affirmé que la Côte d’ivoire et le Ghana ont été autorisés par leur parlement respectif à ratifier les APE (Accords de partenariat économique) intermédiaires avec l’Union européenne.



Le président de la commission de la CEDEAO a rappelé que ‘’les différentes sessions qui se sont tenues depuis 2009 ont réitéré la nécessité de la cohésion de la région africaine à une conclusion de l’Accord de partenariat économique régional’’.



Par conséquent, a-t-il poursuivi, les accords intérimaires avec l’UE doivent devenir caduques quand l’APE régional va entrer en vigueur, ajoutant qu’il présente plus davantage que tous les accords intérimaires qui ont été négocié jusque-là.



‘’ A ce jour, 13 Etats membres sur 15 de la CEDEAO ont signé l’APE régional. Le Nigéria et la Gambie ne l’ont pas encore signé. La République islamique de la Mauritanie partie prenante de l’APE régional attend la conclusion d’un accord de coopération avec la CEDEAO’’, a souligné Marcel Alain de Souza.



Le président de la commission de la CEDEAO a invité les Etats qui n’ont pas signé les APE à le faire à partir de janvier 2017.


BHC/ASB