MASA 2018 : Des commerçantes de Thiès proposent des produits artisanaux variés
APS
SENEGAL - AFRIQUE – CULTURE

MASA 2018 : Des commerçantes de Thiès proposent des produits artisanaux variés

De l’envoyée spéciale de l’APS : Fatou Kiné Sène

Abidjan (Côte d’Ivoire), 12 mars (APS) – Le réseau des femmes artisanes de Thiès propose, à Abidjan, une palette de produits artisanaux aux visiteurs de la dixième édition du Marché des arts du spectacle d’Abidjan (MASA), ouvert ce samedi. 
 
Au total 30 commerçants dont 25 femmes exposent sur douze stands situés à l’entrée du Palais de la culture de Treichville où se déroule plusieurs activités du MASA. 
 
Selon la présidente du réseau, Adja Maïmouna Samb, "de belles tenues pour dame confectionnées à la Sénégalaise sont présentées aux festivaliers et aux ivoiriennes. On espère que les gens vont acheter". 
 
Il y’a aussi "dans les articles exposés des perles à mettre autour de la taille, sur les poignets, de l’encens. Ils sont très prisés lors des foires. Nous vendons tous les articles faits par des artisans, mais les habits sont les plus demandés", confie Mme Samb. 
 
Les commerçantes espèrent faire de bonnes affaires à Abidjan pour s’en sortir, car souligne la présidente du réseau des femmes artisanes de Thiès, "les stands ont été loués à 250 mille francs CFA chacun". 
 
"Nous avons donné une avance et on doit compléter le reste à la fin du festival", dit-elle. 
 
Les commerçantes du réseau des femmes artisanes de Thiès sont arrivées à Abidjan par hasard, car fait savoir la présidente Adja Maïmouna Niang, "notre première destination au départ de Dakar était l’invitation reçue pour une foire à Ouagadougou, mais les récents évènements ont poussé à son annulation". 
 
"Nous avons été soutenues par l’ambassade du Sénégal à Burkina Faso pour le transport vers Abidjan et sur place l’ambassadeur du Sénégal en Côte d’Ivoire nous assiste depuis notre arrivée. On était une cinquantaine, mais certaines ont préféré retourner au pays", renseigne la présidente de réseau. 
 
Ces femmes sillonnent les différentes villes de l’Afrique de l’Ouest pour proposer leur savoir-faire aux populations. Après Abidjan, le réseau des femmes artisanes de Thiès se rendra au Cameroun. 
 
Elles disent être soutenues par le gouvernement, le directeur de l’artisanat du Sénégal, Makhtar Diakhaté et le Conseil national de chargeurs du Sénégal (COSEC).


FKS/ASB/PON