La compétitivité des entreprises artisanales passe par
APS
SENEGAL-ARTISANAT-FORMATION

La compétitivité des entreprises artisanales passe par "une gestion administrative et financière rigoureuse" (DG APDA)

Saly-Portudal (Mbour), 15 fév (APS) - La compétitivité des entreprises artisanales sénégalaises passe nécessairement par "une gestion administrative et financière rigoureuse", soutient le directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement de l’artisanat (APDA), Papa Hamady Ndao.

"Les entreprises artisanales ont besoin, au préalable, d’avoir une gestion administrative et financière rigoureuse pour pouvoir être compétitives", a-t-il déclaré mercredi à l’ouverture d’une session de formation d’une centaine d’artisans du département de Mbour en éducation financière.
 
Cette rencontre a bénéficié de l’appui de l’Observatoire de la qualité des services financiers (OQSF), qui accompagne l’APDA dans la formalisation des entreprises artisanales.
 
Selon M. Ndao, les services de l’APDA ont l’obligation d’outiller les artisans pour leur permettre d’acquérir des compétences en matière de gestion de projet et de recherche de financements.
 
"Cette formation qui leur est dédiée en éducation financière constitue un intrant dans ce que nous sommes en train de dérouler, c’est-à-dire accompagner les artisans à quitter l’artisanat informel de survie pour aller vers l’artisanat d’entreprise qui doit épouser les exigences et les contours d’une entreprise modèle", a-t-il dit.
 
L’expert financier Pape Cissé, représentant le secrétaire exécutif de l’OQSF, a lui rappelé que cette formation s’inscrivait dans le cadre du programme d’éducation financière (PEF) concocté par l’Observatoire au profit des Petites et moyennes entreprises (PME).
 
"Cette formation témoigne de l’importance que l’OQSF, fidèle à ses missions de promotion de la qualité des services financiers, accorde au renforcement de l’éducation financière des PME, en vue d’accroître l’attractivité dans le secteur économique et financier et contribuer ainsi à l’amélioration de l’environnement des affaires au Sénégal", a expliqué M. Cissé.
 
Selon l’expert financier, l’émergence économique "passe nécessairement par une meilleure connaissance, par les PME, des produits et services financiers grâce au renforcement de leurs capacités".
 
ADE/BK