Zone Nord : le BMN et la SAED vont accompagner 7 entreprises agricoles
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-EMPLOI

Zone Nord : le BMN et la SAED vont accompagner 7 entreprises agricoles

Saint-Louis, 2 mars (APS) - Le directeur du bureau de mise à niveau (BMN), Ibrahima Diouf, et le directeur adjoint de la SAED, Aboubacar Sow, ont signé vendredi une convention visant à soutenir 7 entreprises dans la zone nord, a constaté l’APS.


La signature de cette convention entre dans le cadre du programme "Développer l’emploi au Sénégal, renforcement de la compétitivité des entreprises et l’employabilité dans les zones de départ".


Le programme piloté par le BMN, financé par l’Etat, l’Union européenne, et l’Agence française de développement (AFD), a un budget global de 26 milliards de francs CFA, dont 7,7 milliards de francs CFA destinés à la mise à niveau des entreprises.


La cérémonie de signature a été marquée par la présence de l’adjoint au gouverneur chargé du développement, Sahite Fall, du secrétaire général du ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits locaux et des PME, Makhtar Lakh.


Ce programme vise à soutenir la création et le développement des PME ainsi que la formation et l’insertion professionnelle des jeunes dans les régions de Ziguinchor, Kolda, Sédhiou, Kédougou, Tambacounda, Saint-Louis, Louga et Matam, afin de lutter contre les causes profondes de l’immigration clandestine, a expliqué le directeur du BMN.


Il a indiqué que les 7 entreprises de la zone nord, Saint-Louis, Matam et Louga, vont bénéficier d’un montant de 521 millions de francs CFA d’investissement approuvés et 236,6 millions de francs CFA de primes octroyées.


Ces 7 entreprises bénéficiaires sont spécialisées dans les domaines de la transformation, la commercialisation du riz, l’aviculture, le maraîchage, la fabrique et la commercialisation de glace, l’horticulture et la culture vivrière.


Le directeur du BMN a par ailleurs noté que le programme vise, entre autres, "le développement inclusif du Sénégal, à travers les entreprises, qui sont les rampes de développement économique du pays".


Il s’agit aussi d’assurer l’autosuffisance en riz, ainsi que les autres spéculations comme l’oignon, la tomate, les pommes de terre etc, selon Ibrahima Diouf.


Le directeur adjoint de la SAED Aboubacar Sow a salué "la pertinence" du programme piloté par le BMN qui vient ainsi "encourager la promotion" de l’agriculture irriguée pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire.



Les responsables des 7 entreprises bénéficiaires ont salué cet appui et l’accompagnement de l’Etat pour le développement du secteur privé, la création de richesse, facteur de croissance économique et source d’emplois pour les jeunes.

BD/OID/ASB