ISO 9001 : la version 2015 implique une posture proactive des entreprises
APS
SENEGAL-ECONOMIE

ISO 9001 : la version 2015 implique une posture proactive des entreprises

Dakar, 19 juin (APS) - La nouvelle version 2015 de la norme ISO 9001 intègre la gestion des risques qui requiert une attitude proactive des organisations et entreprises, a déclaré mardi le coordonnateur technique national du Programme système qualité de l’Afrique de l’Ouest, Ababacry Barro.
 
"Cette nouvelle version ISO 9001 prend en charge l’aspect gestion des risques qui incitent les organisations et entreprises à être proactives et n’ont pas à être réactives", a indiqué M. Barro, à l’ouverture d’un atelier de formation aux exigences de la norme 9001 version 2015. 
 
Cette rencontre est dédiée aux responsables qualité des entreprises, laboratoires et des cadres du ministère de l’Industrie et de la Petite et Moyenne industrie.
 
Ababacry Barro a annoncé qu’"à terme, on va migrer vers des systèmes de management intégrés". Dans cette perspective, a-t-il indiqué, "la qualité, la sécurité, l’environnement et la santé sont prises en charge dans une organisation’’.
 
Il s’est appesanti sur la norme ISO 9001 version 2015 portant sur le management des organisations. A ce propos, il a indiqué que "par rapport à la qualité, jusqu’à une certaine période, on ne faisait référence qu’à la qualité du produit". 
 
"Aujourd’hui, tout le monde s’accorde qu’on ne peut assurer cette qualité, sans un management fiable de l’organisation en tant que telle", a-t-il fait observer.
 
Ce référentiel 9001 version 2015 "porte sur les exigences relatives au système de management de la qualité que tout organisme devrait mettre en place pour assurer la confiance de ses clients et toutes les parties prenantes intéressées", a-t-il précisé.
 
Ce système de management de qualité a, en outre souligné M. Barro, "repose sur sept principes que sont l’orientation client". "Un organisme, quel qu’il soit, même si c’est un service public, son existence dépend des clients et du leadership qui porte l’engagement de la direction (conseil d’administration, groupe des actionnaires)", a-t-il expliqué.
 
"Il y aussi l’implication du personnel, l’approche processus qui consiste à savoir que le fonctionnement doit être basé sur un processus, la visibilité systémique qui dit que tout organisme est basé sur un système, la prise de décisions fondée sur des preuves qui enlève la subjectivité dans les organisations, encourage la culture du contrôle, de l’évaluation et de la vérification", a-t-il ajouté.
 
L’objectif de cette formation, a-t-il souligné, c’est d’avoir une masse critique de consultants, d’experts et d’auditeurs qualifiés et certifiés pour appuyer et accompagner les entreprises et les laboratoires.
 
Parmi les principes du management de la qualité, M. Barro a souligné que "il y a le principe de l’amélioration et enfin le management qui repose sur la gestion des parties prenantes intéressées (fournisseurs, salariés, clients)".
 
Cette rencontre de trois jours se fixe, entre autres objectifs, de renforcer les capacités de l’expertise nationale à travers la dernière version 2015 du référentiel ISO 9001 portant sur les systèmes de management des organisations.

SKS/ASG/ASB