Crimes économiques et financiers : atelier de formation des journalistes, à partir de lundi
APS
AFRIQUE-FINANCES-MEDIAS

Crimes économiques et financiers : atelier de formation des journalistes, à partir de lundi

Mbour, 12 déc (APS) - Le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) organise, à partir de lundi prochain, un atelier de formation sur la production de rapports d’enquêtes sur les crimes économiques et financiers à l’intention des journalistes des pays de l’Afrique de l’Ouest, annonce un communiqué transmis mardi à l’APS.

 
L’objectif de cet atelier de trois jours prévu à Saly-Portudal (Mbour, ouest) est de ‘’former des journalistes compétents et expérimentés’’ qui auront une connaissance générale sur le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. 
 
A terme, il s’agit de les aider à produire des rapports et articles/éléments de qualité sur les questions de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT), précise la même source.
 
Selon le texte, cette rencontre vise spécifiquement à construire une alliance forte entre praticiens des média pour une diffusion effective de messages de la LBC/FT et à améliorer le réseau des journalistes dans la mise en œuvre de dispositifs effectifs de LBC/FT dans la région.

Elle a aussi pour objectif d’améliorer le réseau de journalistes qui diffuseront des informations factuelles sur les développements de la LBC/FT en Afrique de l’Ouest.
 
L’atelier cible les reporters versés sur les questions liées aux crimes économiques et financiers. Cette septième édition du genre est organisée à l’intention des professionnels des médias issus de pays de la CEDEAO.
 
‘’La décision de renforcer la capacité des professionnels de média dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme se justifie par le fait que les media constituent un moyen essentiel pour atteindre un large public sur les effets délétères du blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme’’, ont expliqué les responsables du GIABA.
 
La formation sera dispensée par des experts de media ‘’hautement expérimentés et compétents’’ en matière de LBC/FT, ainsi que des membres du personnel du GIABA à travers des sessions plénières, des études de cas, des partages d’expérience et travaux de groupe.
 
Le GIABA est une institution spécialisée de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Il est aussi un organe régional de style GAFI chargé de lutter contre le fléau du BC/FT en Afrique de l’Ouest.

Il a été créé par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernements de la CEDEAO en 2000 et a pour mandat de protéger les économies et systèmes financiers nationaux des états membres contre les abus et le blanchiment de produits de crimes.
 
 
 
 

ADE/MD