Vers un recensement pour améliorer le taux de recouvrement à Diourbel
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-FINANCES

Vers un recensement pour améliorer le taux de recouvrement à Diourbel


Diourbel, 28 avr (APS) - L’inspecteur principal du trésor, Cheikh Bengeloum, nouveau receveur-percepteur municipal de la commune de Diourbel a annoncé, vendredi, le lancement d’un recensement avec la collaboration du service des impôts et Domaines pour "trouver des niches de recettes et améliorer le taux de recouvrement de la ville".



"Le problème surtout [des communes] c’est le recouvrement. Nous
allons essayer de faire le recensement avec le service des impôts et domaines en vue de dénicher les niches de recettes", a-t-il dit.


M. Bengeloum s’entretenait avec les journalistes au terme d’un vin d’honneur organisé pour le départ de son prédécesseur Aminata Ndiaye Sakho affectée à la direction du service public local.


Selon lui, "ce qu’il faut surtout faire, c’est d’élargir la base de l’assiette. Si l’assiette est élargie, les gens paieront plus facilement. Trop d’impôts tuent l’impôt. S’il y a 400 personnes qui paient l’impôt certainement elles vont payer très cher mais si c’est 40 mille, ce sera moins cher".


Pour ce faire, le nouveau receveur-percepteur de la ville de Diourbel avec ses agents mener "un travail de terrain" mais également amener les gens à adopter un comportement citoyen pour aller naturellement payer l’impôt.


Il a indiqué que "ce sera un combat de longue haleine qui demande beaucoup de patience, de perspicacité mais surtout respecter les lois et règlement en vigueur".


L’inspecteur principal du trésor envisage de discuter avec les gens, les délégués de marché ensuite avec les transporteurs en impliquant l’ARD (Agence régionale de développement) qui est le bras technique des collectivités locales.


La mission c’est de faire le maximum de recouvrement et ensuite respecter la réglementation en matière de dépense publique, en matière de finance publique, en matière de finance locale.


"Je suis là pour le service public, (…) donc je dois tout faire pour remplir ma mission dans les meilleures conditions parce qu’à chaque fois que je fais une dépense ou que j’encaisse une recette, j’engage ma responsabilité personnelle et pécuniaire", a-t-il laissé entendre.


Cheikh Bengeloum a dit vouloir travailler en parfaite synergie avec le personnel, les syndicats mais également la municipalité pour le développement économique de la commune de Diourbel.


"On va travailler en parfaite intelligence avec la commune. Ce ne sont pas nos ennemis, nous ne sommes pas leur adversaire (…) je suis venu pour décanter des situations si cela se présente", a-t-il souligné.


FD/PON